Rosa prolonge la main du neurochirurgien

Avec son logiciel de planification préopératoire, ses capacités de navigation, sa technologie robotique pour la manipulation d’instruments chirurgicaux et ses fonctionnalités de visualisation avancée, le nouveau Robot chirurgical ROSA TM devient l’indispensable assistant du neurochirurgien. Présenté à la presse le 3 avril 2012, il complète le plateau technique du service de neurochirurgie que dirige par le Pr Pierre Kehrli.

Avec son logiciel de planification préopératoire, ses capacités de navigation, sa technologie robotique pour la manipulation d’instruments chirurgicaux et ses fonctionnalités de visualisation avancée, le nouveau Robot chirurgical ROSA TM devient l’indispensable assistant du neurochirurgien. Présenté à la presse le 3 avril 2012, il complète le plateau technique du service de neurochirurgie que dirige par le Pr Pierre Kehrli.

L’acquisition de l’appareil produit par une société française a représenté un investissement de 311 000 euros. Le CHU de Strasbourg a bénéficié du soutien financier important d’Arpège prévoyance à hauteur de 175 000 € pour ce projet.
 
ROSA™ a été conçu pour sécuriser et fiabiliser l’intervention chirurgicale avec une technologie robotique exclusive combinée à un dispositif de mesure sans contact consacré à la localisation du patient par rapport aux données préopératoires.
 
Avec ROSA™, le patient souffrant d’épilepsie bénéficiera d’ une intervention moins invasive, plus sure, plus précise et plus courte.
Quant au chirurgien il appréciera la qualité images préopératoires qui lui fourniront une meilleure perception du champ chirurgical, la simplicité de l’interface logiciel et la possibilité de s’affranchir de l’utilisation d’un cadre stéréotaxique ou d’autres repères fixés sur la tête du patient lors de l’acquisition d’images. Le spécialiste gagnera aussi en liberté de mouvement et en précision de guidage grâce aux 6 axes du bras du robot.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.