Rouen certifié sans réserve par la Haute Autorité de Santé

Le CHU-Hôpitaux de Rouen est certifié V2010 sans réserve. Les experts ont retenu la gestion de la qualité et des risques, l’évaluation des pratiques professionnelles (EPP) et le management stratégique comme étant les trois points forts de l’institution. « Nous sommes fiers d’être reconnus par la HAS pour le niveau de qualité et de sécurité des soins de notre service public hospitalo-universitaire. Cette excellence, mise au service de chacun, rend hommage à l’engagement de tous les professionnels du CHU-Hôpitaux de Rouen », se félicite Bernard Daumur, Directeur Général du CHU-Hôpitaux de Rouen.

Le CHU-Hôpitaux de Rouen est certifié V2010 sans réserve. Les experts ont retenu la gestion de la qualité et des risques, l’évaluation des pratiques professionnelles (EPP) et le management stratégique comme étant les trois points forts de l’institution. « Nous sommes fiers  d’être reconnus par la HAS pour le niveau de qualité et de sécurité des soins de notre service public hospitalo-universitaire. Cette excellence, mise au service de chacun, rend hommage à l’engagement de tous les professionnels du CHU-Hôpitaux de Rouen », se félicite Bernard Daumur, Directeur Général du CHU-Hôpitaux de Rouen.
Les 3 atouts du CHU-Hôpitaux de Rouen
– La gestion de la qualité et des risques : Une fois encore, l’implication partagée de la communauté médicale, soignante et administrative a permis la mise en place et la coordination de 150 actions ! Elle s’appuie sur une organisation très structurée autour d’une commission des référents qualité (une soixantaine de membres) partageant  les initiatives prises dans les différents secteurs d’activité de l’établissement.
– L’évaluation des pratiques professionnelles (EPP) : Les experts visiteurs de la HAS ont salué le très grand nombre d’EPP effectuées par le CHU de Rouen. A titre d’exemples citons les deux EPP présentées dans le détail aux experts visiteurs : l’évaluation de la qualité des demandes d’examen de radiologie et la prévention des escarres.
– Le management stratégique : Le CHU-Hôpitaux de Rouen a défini un Projet managérial associant les médecins, les soignants et la Direction Générale à la conduite performante du changement. Ce projet comprend une démarche innovante fondée sur la participation de l’ensemble de l’encadrement, toutes filières confondues, aux pratiques managériales dans l’établissement : les Carrefours du management.
Pour le Pr. Danièle Dehesdin, Présidente de la Commission Médicale d’Etablissement du CHU, « Ce résultat est le fruit d’un travail collectif important et continu au service des patients. Notre vision médicale, soignante et administrative de la qualité et de la gestion des risques est une force indéniable pour mener à bien les actions que nous nous sommes fixées ».
Les deux recommandations des experts «portent sur la prise en charge médicamenteuse en court séjour et en soins de suite et de réadaptation  ainsi que sur la gestion du dossier patient en court séjour » explique Hervé Leteurtre, Directeur de la Qualité, de la Prévention et des Risques et  des Affaires Juridiques au CHU-Hôpitaux de Rouen. « Ces deux sujets font l’objet de toute notre attention et nous y travaillons déjà activement, en particulier grâce à l’informatisation des prescriptions médicales et de l’ensemble du dossier du patient».
 
« En accordant une certification sans réserve au CHU de Rouen, la HAS salue nos efforts collectifs à tous les niveaux, stratégique, opérationnel et jusque dans l’évaluation de nos pratiques médicales et soignantes » complète Franck Estève, Coordonnateur Général des Soins au CHU-Hôpitaux de Rouen.
« Ces résultats confirment la confiance que les patients accordent à notre établissement et nous encouragent toujours à nous améliorer » déclare Madame Chantal Lecoeur, membre du Conseil de Surveillance et de la Commission des Relations avec les Usagers du CHU.
Développement durable : la dynamique vertueuse de Rouen présentée lors de la certification
« Réduire de 12% les gaz à effet de serre d’ici 2015 » tel est l’objectif  du CHU de Rouen. Dès 2009 l’établissement engageait une série de mesures afin d’alléger son empreinte énergétique sur la planète : création de filières de valorisation des déchets : piles, huiles de friture, déchets de garage et de chantiers, déchets d’activité de soins à risques infectieux, déchets verts … L’effort institutionnel  a été élargi aux postes logistiques : achats de préférence éco-responsables, aux réductions consommations d’énergie par exemple par la baisse des températures de lavage des 30 tonnes de linge que le CHU blanchit chaque jour, chantiers plus vertueux. Quant au personnel, il est invité à modifier ses habitudes par la pédagogie au travers de formations désormais ciblées sur les agents nouvellement recrutés ou d’actions de sensibilisation  notamment sur la mobilité, le stationnement ou déplacements collectifs ou doux, et le verdissement du parc automobile ….. 
Des initiatives que le CHU de Rouen a présenté en octobre dernier lors de la visite d’accréditation menée par les experts visiteurs de la Haute Autorité de Santé.
La visite des experts de la Haute Autorité de Santé (HAS) s’est déroulée du 15 au 25 octobre 2012 au CHU-Hôpitaux de Rouen.
Présentation du CHU-Hôpitaux  de Rouen
Le CHU-Hôpitaux  de Rouen mène ses missions de service public dans le respect des valeurs partagées par l’ensemble des professionnels de santé qui y travaille : Respect, Sens du service, Dynamisme et Esprit d’équipe.

Le CHU-Hôpitaux  de Rouen compte 2 445 lits et place réparties sur 5 sites et emploie 9 600 personnes. Organisé en 11 pôles, son objectif est de favoriser une meilleure organisation interne pour une prise en charge coordonnées des patients, une efficience de ses ressources humaines et un partage de ses moyens techniques. La recherche au CHU de Rouen compte 18 équipes labellisées dont 6 unités INSERM qui travaillent autours de 3 axes (génétique-cancer-Immunologie, nutrition-cardiovasculaire, neurosciences) ainsi que sur l’innovation diagnostique et thérapeutique.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.