Rouen : comptes certifiés sans réserve, augmentation de l’activité et diminution du déficit

« Les comptes 2015 du CHU sont « réguliers, sincères et donnent une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du résultat des opérations de l'exercice » stipule le rapport du cabinet de commissariat aux comptes qui vient de certifier « sans réserve » les comptes du CHU de Rouen. « Nous nous réjouissons du caractère « sans réserve » du résultat de cet audit qui ne peut que renforcer la confiance que nous témoignent nos tutelles et rassurer nos différents partenaires extérieurs » déclare Isabelle Lesage, Directrice Générale du CHU de Rouen.
« Les comptes 2015 du CHU sont « réguliers, sincères et donnent une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du résultat des opérations de l’exercice » stipule le rapport du cabinet de commissariat aux comptes qui vient de certifier « sans réserve » les comptes du CHU de Rouen. « Nous nous réjouissons du caractère « sans réserve » du résultat de cet audit qui  ne peut que renforcer la confiance que nous témoignent nos tutelles et rassurer nos différents partenaires extérieurs » déclare Isabelle Lesage, Directrice Générale du CHU.
Cette bonne nouvelle intervient alors même que les résultats 2015 soulignent un redressement financier  avec une réduction du déficit structurel : -5,5 M€ en 2015 contre -8,4 M€ en 2014, pour un budget toutes activités confondues de 695 M€. L’amélioration des résultats financiers est notamment due à l’augmentation d’activité en 2015 de + 7,8 % en volume dont + 3,3 % en hospitalisation conventionnelle et + 12,4 % en ambulatoire. 

Ce bilan ouvre des perspectives favorables aux investissements de 2016. L’établissement va engager les programmes immobiliers validés par le Ministère (COPERMO) tel le Nouveau Charles Nicolle qui prévoit la construction d’un nouveau bâtiment dédié à la chirurgie. Ce projet vise à améliorer les conditions de prise en charge des patients et de travail des professionnels.
La certification des comptes : une démarche vertueuse et dynamique 
Fruit d’une mobilisation importante de l’ensemble des acteurs de l’établissement et notamment des services financiers, cette certification sans réserve constitue une étape déterminante vers la transparence financière. 
La certification des comptes publics a débuté en 2001 avec ceux de l’Etat, puis en 2005 avec celle des organismes de sécurité sociale en 2005, des universités en 2008 et des hôpitaux à partir de 2014. En 2016, 95 établissements hospitaliers dont le budget est supérieur à 100 M€ ont rejoint le dispositif. 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.