Rouen entre dans le TOP 10 des meilleurs hôpitaux français

Le CHU de Rouen prend la 9e place des 50 meilleurs hôpitaux au palmarès du Point, progressant de 2 places. Présent dans 49 disciplines sur les 66 étudiées, l'établissement se réjouit de ce bon classement...
Le CHU de Rouen prend la 9e place des 50 meilleurs hôpitaux au palmarès du Point, progressant de 2 places. Présent dans 49 disciplines sur les 66 étudiées, l’établissement se réjouit de ce bon classement notamment dans les disciplines suivantes : 
– appendicite (4e place, 11e en 2015)
– chirurgie des testicules (4e place, comme l’an passé),
– épilepsie (5e place ; nouvelle discipline analysée par Le Point),
– maladies infectieuses et du voyageur (6e place, 10e en 2015),
– chirurgie du nez et des sinus(6e place, 26e en 2015),
– chirurgie du rectum (7e place, 13e en 2015),
– traumatologie de la face (8e place, 6e en 2015 ),
– chirurgie de l’obésité (8e place, 14e l’an passé),
– strabisme (9e place, 12e en 2015),
– cancer de l’estomac ou de l’oesophage (9e place, comme l’an passé),
– chirurgie des cancers osseux (9e place, 18e en 2015)
– AVC (11e en 2015 et 2016)
– pédiatrie (12e place, même place que l’année passée),
Dans un communiqué du 30 août, l’établissement souligne que ces très bons résultats viennent "encourager le travail remarquable réalisé tout au long de l’année par les équipes de l’établissement". Guillaume Laurent, directeur général adjoint du CHU de Rouen précise que "l’enquêtes repose sur des critères objectifs, et la grande majorité des hôpitaux et des cliniques souhaite y répondre (…) même si ces résultats constituent des indicateurs à comparer parmi d’autres critères d’évaluation, ils sont lus, chaque année, avec attention, par les professionnels de santé et le grand public." 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.