Saint-Etienne certifié sans réserve

Le CHU de Saint-Etienne a obtenu la levée de toutes les réserves et de toutes les recommandations inscrites à sa contre-visite. L’excellent résultat obtenu témoigne non seulement de l’engagement et des efforts déployés par les équipes, mais aussi de la qualité et du niveau auquel se place le CHU de Saint-Etienne au plan national.

Le CHU de Saint-Etienne a obtenu la levée de toutes les réserves et de toutes les recommandations inscrites à sa contre-visite. L’excellent résultat obtenu témoigne non seulement de l’engagement et des efforts déployés par les équipes, mais aussi de la qualité et du niveau auquel se place le CHU de Saint-Etienne au plan national.
Un travail de fond engagé depuis 2011
Pour se préparer à la visite de certification, des centaines de professionnels de l’établissement se sont mobilisés depuis 2011. Des plans d’actions ont été mis en œuvre puis évalués avant la visite initiale de mars 2013. A la suite de la procédure d’évaluation, une réserve majeure sur le circuit du médicament et plusieurs réserves et recommandations avaient été formulées par la HAS portant sur la gestion des déchets et la qualité et la sécurité des soins.

Lors de la visite de novembre 2014, les actions correctrices déployées par les équipes du CHU ont été appréciées à l’aune de critères exigeants par les experts-visiteurs. Désormais certifié sans réserve, le CHU va poursuivre sa dynamique d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins au travers de nouvelles méthodes. Pour envisager la prochaine étape prévue à l’horizon 2017, l’établissement peut désormais s’appuyer sur l’ensemble du travail de fond réalisé par toutes ses équipes.
La certification, un axe majeur de la politique qualité du CHU
La certification est une démarche d’évaluation externe des établissements de santé, indépendante de l’établissement et de ses organismes de tutelle. A partir d’un manuel de certification déterminant des critères d’évaluation de la qualité et de la sécurité des soins, des experts de la Haute Autorité de Santé (HAS) visitent chaque établissement afin d’en apprécier le fonctionnement global. Cette procédure est effectuée tous les 4 ans et les résultats des décisions de la HAS à la suite de la visite sont rendus publics.
Très consultés par les autorités de tutelle et les patients, en particulier en tant que service public hospitalier de haut niveau, ces résultats montrent que la confiance des patients est méritée. Le processus de certification est un axe majeur de la stratégie de l’établissement et mobilise de manière continue les professionnels du CHU. L’immense travail réalisé a permis de valoriser la qualité et la sécurité des soins délivrés, mais aussi de les faire encore progresser au bénéfice des patients pris en charge.
Les décisions du rapport de la HAS initial de 2013…
1 réserve majeure : Prise en charge médicamenteuse du patient en médecine, chirurgie et obstétrique

2 réserves : Gestion des déchets
– Programme d’amélioration de la qualité et de sécurité des soins

8 recommandations : Maîtrise du risque infectieux
– Prise en charge de la douleur en psychiatrie
– Prise en charge somatique des patients
– Prise en charge médicamenteuse du patient en soins de suite et réadaptation et en psychiatrie
– Organisation de l’activité d’endoscopie

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.