Saint-Etienne, un des meilleurs établissements de Rhône-Alpes

Comme chaque année, « Le Nouvel Observateur » établit un palmarès national des hôpitaux et cliniques. Plus de 1 500 établissements sont classés en fonction des données d’hospitalisation issues du Programme de Médicalisation des Systèmes d’Information 2010. Le CHU de Saint-Etienne figure parmi les 5 meilleurs établissements de la région Rhône-Alpes notamment en Cardiologie et en Neurologie. Ces bons résultats confirment sa position en tant que pôle de référence hospitalo-universitaire dans une région riche en établissements.

Comme chaque année, « Le Nouvel Observateur » établit un palmarès national des hôpitaux et cliniques. Plus de 1 500 établissements sont classés en fonction des données d’hospitalisation issues du Programme de Médicalisation des Systèmes d’Information 2010. Le CHU de Saint-Etienne figure parmi les 5 meilleurs établissements de la région Rhône-Alpes notamment en Cardiologie et en Neurologie. Ces bons résultats confirment sa position en tant que pôle de référence hospitalo-universitaire dans une région riche en établissements.

Extraits du classement régional

Cardiologie
– 4ème pour les troubles du rythme cardiaque
– 2ème pour l’infarctus du myocarde
– 3ème pour l’angioplastie des coronaires par stents
– 5ème pour le pontage aorto-coronarien

Angiologie
– 5ème pour la chirurgie des artères carotides

Gastro-entérologie
– 3ème en rectocolite hémorragique

Gynécologie
– 5ème en chirurgie de l’utérus
– 4ème en chirugie du cancer du col de l’utérus

Neurologie
– 3ème pour le traitement de l’épilepsie
– 3ème pour l’accident vasculaire cérébral
– 3ème pour les céphalées/migraines
– 3ème pour l’embolisation intracrânienne et médullaire
Uro-Néphrologie
– 3ème en transplantation rénale

Rhumatologie
– 4ème pour la polyarthrite rhumatoïde

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.