Salons Santé Autonomie : 15 000 visiteurs, 585 exposants !

Du 19 au 21 mai 2015, les Salons Santé Autonomie ont confirmé leur statut de vitrine européenne de l’hospitalisation française. 15 159 professionnels - dont 6% de visiteurs étrangers – sont venus découvrir les dernières innovations de 585 exposants et échanger autour des grands enjeux actuels du secteur : transition vers l’hôpital numérique, reconstruction et modernisation des sites

Du 19 au 21 mai 2015, les Salons Santé Autonomie ont confirmé leur statut de vitrine européenne de l’hospitalisation française. 15 159 professionnels  – dont 6% de visiteurs étrangers – sont venus découvrir les dernières innovations de 585 exposants et échanger autour des grands enjeux actuels du secteur : transition vers l’hôpital numérique, reconstruction et modernisation des sites, acquisition d’équipements de dernière génération, essor de l’ambulatoire, vieillissement de la population et impacts environnementaux.

Les plus du salon : la présentation d’innovations comme la dernière génération du robot chirurgien Da Vinci la cabine de télésanté Consult-Station®, le Silver Concept du Clubster Santé Nord Pas-de-Calais et du CHRU de Lille ou encore la Maison de Retraite de demain venue du Danemark.
Succès également pour les temps de rencontres et de concertation entre experts et hospitaliers. Enfin les salons restent « the place to be » pour les grands acteurs du monde politique et de la santé et pour les 200 journalistes qui ont suivi les temps forts. Ces événements ont suscité 1 051 mentions @santeautonomie sur Twitter.

• Des ateliers et tables rondes
108 temps de parole gratuits, répartis sur six agoras, ont accueilli 2 494 participants. Les thèmes plébiscités par le public portaient sur le grand âge et le handicap, l’architecture, le développement durable, le plateau technique et la health-IT. Les temps forts : l’IHU de Strasbourg sur « Les hautes technologies au service de la chirurgie guidée par l’image », le CNRFID sur « Objets connectés : transposer l’usage grand public à l’industrie de la santé » ou les Echos Events autour de la recommandation 2015 du Think Tank Economie Santé « Donner aux établissements hospitaliers les moyens de faire des économies ». 

• Une plateforme d’échanges commerciaux entre professionnels
Initiés en 2014, ces rencontres ciblées et planifiées ont permis à 57 exposants de rencontrer 151 donneurs d’ordres dans le cadre de 338 rendez-vous.
• L’essor du développement durable
Le Village et les rencontres Santé Durable représentent un carrefour unique de réflexions autour du développement durable et de la RSE. Cet espace a permis de mettre en lumière les politiques et initiatives mises en place par près de 600 établissements et services sanitaires, sociaux et médico-sociaux ayant répondu au Baromètre et de récompenser 9 initiatives d’établissements soucieux de réduire leur impact environnemental et d’améliorer le bien-être des personnels et des patients.
L’affluence aux agoras et sur les réseaux sociaux a montré une fois encore que les questions liées au développement durable constituent une préoccupation majeure pour les professionnels de santé.
Pour connaître
Les lauréats des Trophées du Développement Durable 2015
Les résultats du Baromètre Santé Durable 2015
• Un événement référent pour un secteur en pleine mutation
L’augmentation de 15% d’exposants sur Health-IT (vs 2014) souligne la transition du secteur de la santé vers le numérique, un enjeu largement abordé lors des tables rondes et sur les réseaux sociaux. Et pour la première fois, une dizaine de start-up étaient rassemblées au sein d’un espace dédié afin de promouvoir leurs initiatives en « Santé Connectée ».

• Médecine, politique, économie : les personnalités étaient au rendez-vous !
De nombreuses personnalités françaises et experts du monde médical, numérique et économique se sont mobilisées pour participer aux Salons Santé Autonomie, un événement reconnu comme incontournable pour le secteur de la santé. Inaugurés par Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des Femmes, les Salons ont accueilli Ségolène Neuville, secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion, et Laurence Rossignol, secrétaire d’Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie, venue à l’occasion de l’inauguration du Silver Concept.
Invités à s’exprimer lors de grandes conférences, Jean-Luc Harousseau, Président de la Haute Autorité de Santé, Benoit Thieulin, Président du Comité National du Numérique, Professeur Axel Khan, médecin généticien et essayiste français, et Frédéric Bizard, économiste de la santé, ont pu apporter leur éclairage sur les grands défis éthiques et économiques auxquels doit faire face le secteur de la santé. 
La présence de Martin Hirsch, Claude Evin, Elisabeth Hubert, Roselyne Bachelot… entre autres figures emblématiques du monde la santé témoigne de la légitimité des Salons Santé Autonomie comme événement remarquable de santé publique.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.