« Sans cesse réexaminer nos circuits, nos process » avec le soutien de l’Ecole des Mines d’Albi

"Dans un Centre Hospitalier de notre dimension, l’organisation est une question stratégique extrêmement complexe, que ce soit en termes de gestion des flux, de circuits patients ou de logistique" explique Richard Barthes, directeur des ressources humaines du CHU de Toulouse. Nous avons besoin, en permanence, de réexaminer nos circuits et nos process pour les rendre plus efficaces et plus performants, en gardant toujours à l’esprit que s’il y a dysfonctionnement, c’est le patient qui en paye les conséquences. L’Ecole des Mines d’Albi était l'allié idéal
"Dans un Centre Hospitalier de notre dimension, l’organisation est une question stratégique extrêmement complexe, que ce soit en termes de gestion des flux, de circuits patients ou de logistique" explique Richard Barthes, directeur des ressources humaines du CHU de Toulouse. Nous avons besoin, en permanence, de réexaminer nos circuits et nos process pour les rendre plus efficaces et plus performants, en gardant toujours à l’esprit que s’il y a dysfonctionnement, c’est le patient qui en paye les conséquences. L’Ecole des Mines d’Albi était l’allié idéal pour aborder ensemble ces problématiques. » Partenaires depuis 2012, le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse et l’Ecole des Mines d’Albi viennent d’officilaliser leurs coopérations en signant une convention portant sur l’ingénierie organisationnelle.
L’Ecole des Mines d’Albi au travers de son Centre Génie Industriel, dispose d’une expertise internationalement reconnue en matière de conception et d’optimisation des processus industriels notamment dans le domaine aéronautique. Elle va mettre à profit ses compétences dans les circuit consultations, urgences, blocs opératoires…
"Travailler avec un acteur de la dimension et de l’excellence du CHU de Toulouse est extrêmement intéressant. Cela nous permet de valider notre approche méthodologique dans un environnement complexe, d’en mesurer les résultats tangibles et de nous enrichir de la vérité du terrain" se réjouit Alain Schmitt directeur l’Ecole des Mines d’Albi.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.