Sauver une vie : apprendre les gestes de premier secours

Savoir utiliser un défibrillateur, lancer une alerte précoce, protéger les victimes en attendant les secours, réaliser un massage cardiaque… Autant de situations extrêmes qui requièrent de bons réflexes. Pour les inculquer, le CHRU de Lille, acteur majeur de l’urgence, de la prévention et de l’enseignement, organise une journée publique d’information et d’initiation aux gestes qui sauvent le jeudi 13 septembre 2012 de 10h à 17h, dans la cour d’honneur de l’Hôpital Claude Huriez.

Savoir utiliser un défibrillateur, lancer une alerte précoce, protéger les victimes en attendant les secours, réaliser un massage cardiaque… Autant de situations extrêmes qui requièrent de bons réflexes. Pour les inculquer, le CHRU de Lille, acteur majeur de l’urgence, de la prévention et de l’enseignement, organise une journée publique d’information et d’initiation aux gestes qui sauvent le jeudi 13 septembre 2012 de 10h à 17h, dans la cour d’honneur de l’Hôpital Claude Huriez.
Zoom sur les apprentissages dispensés par les professionnels du Service d’Aide Médicale d’Urgence (SAMU), du Centre d’enseignement des soins d’urgence (CESU), des services de Cardiologie et de réanimation du CHRU

Affiche : les bons réflexes face à une victime inconsciente

Une vidéo pour apprendre à utiliser le défibrillateur automatique

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.