SauvLife : lancement à Lille de l’appli qui va sauver des vies

Le SAMU 59 participera en avant-première à un test par simulation de l’application SauvLife le vendredi 23 février à 14 heures sur le campus du CHU de Lille. Avant son lancement effectif le 13 mars prochain...

Le SAMU 59 participera en avant-première à un test par simulation de l’application SauvLife le vendredi 23 février à 14 heures sur le campus du CHU de Lille. Avant son lancement effectif le 13 mars prochain…
Elle est gratuite, elle sera opérationnelle à Paris, Lyon et Lille dans quelques semaines et elle va sauver des vies. Elle, c’est l’application SauvLife qui permettra de géolocaliser les volontaires capables d’effectuer les gestes de premier secours en cas d’arrêt cardiaque sur la voie publique, ainsi que les défibrillateurs automatiques à proximité.
En avant-première, les professionnels du SAMU 59, accompagnés par les volontaires de la Croix Rouge Française et de la Protection Civile, organiseront un test grandeur nature le 23 février sur le campus du CHU de Lille.

Pour de meilleures chances de survie

Si dans les Hauts-de-France, les secours organisés arrivent en moyenne sur site 9 minutes après le déclenchement d’un appel au 15, en cas d’arrêt cardiaque, chaque minute perdue représente 10% de chances de survie en moins. En l’absence d’action d’un citoyen qui pratiquerait un massage cardiaque et une défibrillation en attendant les secours, les chances de survie sont donc faibles (moins de 5 %).
A partir du 13 mars prochain, lors d’un appel au 15 pour un arrêt cardiaque, l’application SauvLife, disponible sur Apple et Android, sera déclenchée simultanément à l’envoi de l’équipe médicale du SAMU et des secouristes sapeurs-pompiers. Les premières minutes après l’effondrement de la victime seront ainsi optimisées dans l’attente de l’arrivée des secours organisés, pour de meilleures chances de survie.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.