SCIENCES et AVENIR met la focale sur la vision et repère le CHU Dijon Bourgogne

Dans son édition de février 2016, le magazine SCIENCES et AVENIR consacre un dossier complet aux pathologies de la vue qui concernent plus de la moitié de la population du globe. Le mensuel fait le point sur les dernières innovations technologiques et propose un palmarès des meilleurs services d’ophtalmologie de France. Celui du CHU Dijon Bourgogne figure parmi les "centres de pointe"

Dans son édition de février 2016, le magazine SCIENCES et AVENIR consacre un dossier complet aux pathologies de la vue qui concernent plus de la moitié de la population du globe. Le mensuel fait le point sur les dernières innovations technologiques et propose un palmarès des meilleurs services d’ophtalmologie de France. Celui du CHU Dijon Bourgogne figure parmi les "centres de pointe"* pour trois spécialités, la cataracte, le glaucome et la maladie de la rétine, aux côtés de 14 autres centres publics et privés.

Pour dresser la liste des unités les plus performantes
, le magazine s’est fondé sur deux critères : l’expertise des médecins et l’implication des centres dans la recherche médicale ; facteurs de progrès et d’excellence.
Dans un communiqué en date du 5 février 2016, le CHU Dijon Bourgogne se félicite d’une telle sélection "qui témoigne de la qualité des compétences déployées par les équipes de l’établissement et de leur implication au service du patient".
___________

*CHU cités 
Cataracte : AP-HP (Bobigny, Cochin, Hôtel-Dieu), Bordeaux, Brest, Dijon, Grenoble, Limoges, Lyon, Nancy, Toulouse, Tours
Glaucome : Amiens, AP-HP (Hôtel-Dieu), Bordeaux, Dijon, Grenoble, Lyon, Marseille, Toulouse
 Maladies de la rétine : AP-HP (Hôtel-Dieu, Lariboisière), Bordeaux, Dijon, Grenoble,  Lyon, Nancy, Rouen, Strasbourg, Toulouse
 Chirurgie de la myopie : AP-HP (Hôtel-Dieu), Bordeaux, Lyon, Toulouse

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.