Ségur de la santé : la FHF avance 6 grandes propositions

A l'occasion du Ségur de la santé, qui se tient ce 25 mai 2020, la Fédération Hospitalière de France (FHF) propose 6 piliers pour un New deal de la santé.

A l’occasion du Ségur de la santé, qui se tient ce 25 mai 2020, la Fédération Hospitalière de France (FHF) propose 6 piliers pour un New deal de la santé.
« La crise mondiale a agi comme un révélateur des fortes carences de la gestion de notre système de santé, sur laquelle les hospitaliers français alertent continuellement. La FHF appelle donc aujourd’hui le Gouvernement à agir vite en réformant profondément notre système de santé. Au-delà des discours tant entendus, aujourd’hui, ce sont des actes forts qui sont attendus». A l’heure de la grande concertation avec les acteurs du système de santé français, les hôpitaux publics proposent de «saisir une occasion historique: celle d’offrir aux Français une sortie de crise confortant enfin notre modèle universel et engageant une refondation concrète de notre système de santé».

6 piliers pour un New deal de la santé

Six grands axes de transformation sont ainsi proposés par la FHF dans le cadre du Ségur de la santé,  ce 25 mai : 
1. Refonder l’organisation, le pilotage et la gouvernance du système de santé pour instituer une organisation lisible et efficace.
2. Refonder le financement du système de santé pour investir au service d’une stratégie juste et équitable, fondée sur des objectifs de santé publique.
3. Revaloriser les métiers et les carrières des professionnels hospitaliers et médico-sociaux, à la hauteur de leur utilité sociale et de leur engagement pour le service public de santé.
4. Refonder la politique du Grand âge et de l’autonomie pour transformer l’offre, renforcer les effectifs et les compétences, investir et développer le numérique.
5. Refonder l’offre de soins sur les territoires sur la base de la responsabilité populationnelle et du service public de santé.
6. Refonder la politique européenne pour faire de la santé un élément de la politique industrielle de l’Union.
« Nos propositions sont des lignes directrices de la politique que devrait mettre en oeuvre le Gouvernement. Nous proposons 6 axes au service d’une vision stratégique basée sur notre expérience du terrain: refonder le système de santé pour dessiner un modèle éthique, solide et durable. Un modèle qui tienne compte des mutations de nos sociétés – qu’elles soient épidémiologiques mais aussi technologiques ou sociales. Mais pour cela, il faudra nous engager et faire advenir le New Deal de la santé», déclare Frédéric Valletoux, président de la FHF.
Betty Mamane

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.