Sept 2017 : la programmation éclectique du CHU au service d’une vision humaniste de la santé

Qu’est-ce qu’un CHU ? - un lieu de soins, d'enseignement, de recherche, un appui pour une présence médicale plus équitable sur tout le territoire et bien plus encore ! Un CHU est aussi une cité de la santé, un espace de rencontres. Ainsi, l'agenda des manifestations du CHU de Poitiers témoigne d’une conception humaniste du soin qui ne se limite aux prises en charge mais tient compte de l’environnement social des patients, des enjeux de prévention, des débats éthiques, de la nécessaire ouverture à la culture et au monde… En septembre, pas moins de 13 rendez-vous sont proposés aux poitevins.

Qu’est-ce qu’un CHU ? – un lieu de soins, d’enseignement, de recherche, un appui pour une présence médicale plus équitable sur tout le territoire et bien plus encore ! Un CHU est aussi une cité de la santé, un espace de rencontres.  Ainsi, l’agenda des manifestations du CHU de Poitiers témoigne d’une conception humaniste du soin qui ne se limite aux prises en charge mais tient compte de l’environnement social des patients, des enjeux de prévention, des débats éthiques, de la nécessaire ouverture à la culture et au monde… En septembre, pas moins de 13 rendez-vous sont proposés aux poitevins.
Prévention et information

En septembre, le CHU de Poitiers organise 5 conférences et rencontres pour informer sur les maladies, leur prévention, leurs traitements : Parkinson le 7 septembre, le cancer de la prostate le 9, les lymphomes à travers la journée mondiale relayée le 15, Alzheimer le 21, le cancer du sein le 25 avec un buste pour initier à l’autopalpation.
La science et les technologies seront à l’honneur lors de deux manifestations, la nuit des chercheurs le 27 septembre. Les scientifiques, médecins et soignants expliqueront l’organisation de cette activité, apanage des hôpitaux universitaires. Cette soirée est organisée au profit du fonds Aliénor pour soutenir la recherche santé et l’innovation médicale au CHU de Poitiers. Le lendemain, le public sera initié à la chirurgie robotisée et pourra prendre en main les commandes du robot Da Vinci lors de la journée portes ouvertes.
Les questions sociales seront abordées dans le cadre de la permanence d’information sur la médiation familiale, un accompagnement original qui vise à apaiser les conflits et pérenniser les relations dans la fratrie 
Enfin, le CHU s’oblige à penser le soin pour prendre de la distance. Une confrontation de points de vue sur des sujets qui interpellent l’opinion publique se déroule dans son café éthique. Ce mois-ci, le débat portera sur « les indications sociétales de la procréation médicalement assistée : où en sommes-nous ? »

Le CHU fait aussi la part belle à la culture en accueillant ou organisant des expositions comme celle de cartes postales anciennes et de sculptures dans un de ses halls d’accueil durant tout le mois de septembre.
Le CHU est également le lieu où convergent les solidarités. Le tournoi de golf organisé le 10 septembre au profit de la Maison des familles de même que le vide grenier du 25 en sont de beaux exemples.
Le renforcement du lien intergénérationnel par la fête bénéficie également du soutien de l’établissement qui abrite une grande kermesse « plaisir d’antan » le 16 septembre.
L’agenda de rentrée du CHU de Poitiers

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dépistage du mélanome : ce scanner crée un avatar numérique de la peau 

Il y a quelques semaines, le Vectra 3D prenait ses quartiers dans le tout nouveau centre de dépistage automatisé du mélanome Marseille, situé à l’hôpital de la Conception (AP-HM). Concrètement, il permet à un patient qui aurait de nombreux grains de beauté de voir l’ensemble de sa peau scannée en images haute définition et reconstituée sous la forme d’un avatar numérique. Une avancée importante dans le dépistage du mélanome, véritable problème de santé publique. Reportage.

Quartiers nord de Marseille : un centre de santé unique rattaché à l’AP-HM

Nous avions déjà entendu Michel Rotilly parler du centre de santé des Aygalades, structure multidisciplinaire rattachée à l’AP-HM. C’était au mois de mai à Paris. La fracture territoriale entre les quartiers nord et le reste de la cité phocéenne, illustrée entre autres par un taux élevé de mortalité durant la crise du COVID, avait servi de préambule à la présentation du centre, unique en son genre. Deux mois plus tard, nous le retrouvons sur place pour en comprendre le fonctionnement et les enjeux au quotidien. Entretien.

Céline Meguerditchian : “la médecine d’urgence à l’hôpital public est devenu un combat au quotidien”

Lorsque nous rencontrons Céline Meguerditchian dans son bureau, nous savons déjà que l’interview ne sera pas un entretien fleuve. Car pour celle qui a été nommée cheffe des urgences adultes de la Timone (AP-HM) il y a six mois, le temps est un luxe. Entre les appels qui ne s’arrêtent jamais, elle aura néanmoins réussi à nous parler durant une vingtaine de minutes de sa mission, du fonctionnement d’un service en sous-effectif qui doit compter sur des docteurs junior en plein été, et de ce qui fait de la médecine d’urgence à l’hôpital public est devenu « un combat » au quotidien.

Gaétan Basile, taulier tranquille des ECN

Et dire qu’à quelques heures près, on aurait pu le rater. Ciao Bordeaux, bonjour Capbreton ! Tout cela pour une histoire de vacances bien méritées après une sixième année de médecine particulièrement dense. Silhouette longiligne et sourire réservé, Gaetan Basile incarne plutôt bien la force tranquille. Lorsqu’on le retrouve pour parler de sa première place aux concours des ECNi sur plus de 9000 candidats, le Landais de 23 ans, auréolé de la réussite, répond avec calme et simplicité. Sans jamais s’enflammer.

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.