Sida Dépistage : un autotest sanguin plus fiable que les autotests salivaires

Priorité du plan de lutte contre le VIH du ministère de la santé en France, le dépistage par autotest est soutenu par le Conseil National du Sida et le Comité Consultatif National d’Ethique. Légalisés aux USA, les autotests seront disponibles à la fin de l’année dans l’hexagone, en pharmacie et proposés, en complément des dépistages traditionnels, par des associations à destination des personnes les plus à risque. Pour apprécier leur fiabilité et ainsi aider le public à opter pour le meilleur dispositif, l’équipe d’infectiologues du CHR d’Orléans

Priorité du plan de lutte contre le VIH du ministère de la santé en France, le dépistage par autotest est soutenu par le Conseil National du Sida et le Comité Consultatif National d’Ethique. Légalisés aux USA, les autotests seront disponibles à la fin de l’année dans l’hexagone, en pharmacie et proposés, en complément des dépistages traditionnels, par des associations à destination des personnes les plus à risque.
Pour apprécier leur fiabilité et ainsi aider le public à opter pour le meilleur dispositif, l’équipe d’infectiologues du CHR d’Orléans, en partenariat avec l’équipe du CHU de Poitiers et du CH de La Rochelle a étudié cinq autotests de dépistage, candidats à être commercialisés sur le marché national : quatre autotests salivaires (dont le test Oraquick vendu aux Etats Unis) et un autotest sanguin. Leurs résultats ont été publiés dans la revue PloS One (édition du 28 Juin 2014).
Les résultats en détail
239 personnes (179 séropositifs et 60 séronégatifs) ont été testées à l’aide de ces cinq autotests dans trois hôpitaux français (Orléans, Poitiers et La Rochelle).
La sensibilité (faux négatifs) des autotests salivaires, y compris celle de l’autotest Oraquick commercialisé actuellement aux USA, est significativement plus basse (87,2% pour Oraquick) que celle de l’autotest sanguin Sure Check qui, dans cette étude, est évaluée à 100% (néanmoins la sensibilité des autotests salivaires augmente chez les patients non traités, c’est à dire chez les candidats à l’utilisation de l’autotest VIH : 94,8% pour Oraquick, sans toutefois atteindre 100%).
La spécificité (faux positifs) de l’autotest sanguin est aussi meilleure (100%) que celle de l’autotest salivaire Oraquick (98,3%).
Il est remarquable de constater, pour certains tests salivaires, des performances très médiocres au regard de ce qu’annonce le fabricant.
Bien que les autotests salivaires puissent paraître attractifs de par leur facilité d’utilisation, la fiabilité proche de 100% de l’autotest sanguin Sure Check et sa conception adaptée à une utilisation par des profanes (seulement 2,5 ml de sang prélevé au bout du doigt comme pour une mesure de glycémie) en font un parfait outil pour élargir le dépistage en France.
La lutte contre le VIH, toujours un enjeu majeur de santé publique
Trente ans après la découverte du VIH, on recense encore en France près de 6 500 nouvelles contaminations par an et environ 30 000 personnes sont séropositives sans le savoir. Le dépistage est une arme efficace contre l’épidémie. D’où l’importance de valider les performances des tests destinés au grand public. Forts de leurs études, les scientifiques recommandent surtout la plus grande vigilance quant aux tests vendus sur internet qui ne présentent aucune garantie de fiabilité.
Une étude est actuellement menée auprès de la population en France pour évaluer la praticabilité de l’autotest sanguin, son interprétation et la pertinence de ses outils d’accompagnement (notice, guide) avant qu’il ne soit disponible dans les pharmacies françaises d’ici la fin de l’année 2014.
L’autotest sanguin Sure Check sera fabriqué en France par la société AAZ.
Jaspard M, Le Moal G, Saberan-Roncato M, Plainchamp D, Langlois A, et al. (2014)
Finger-Stick Whole Blood HIV-1/-2 Home-Use Tests Are More Sensitive than Oral Fluid-Based In-Home HIV Tests.
PLoS ONE 9(6): e101148. doi:10.1371/journal.pone.0101148

Contact : Dr Thierry PRAZUCK, Service des Maladies Infectieuses et Tropicales, CHR Orléans – Tél : 02 38 22 95 93- email : thierry.prazuck@chr-orleans.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.