Simple, économique et connecté à un smartphone: le futur échostéthoscope de l’AP-HP

Martin Hirsch, directeur général de l’AP-HP, Dominique Cerutti, Président-directeur général d’Altran et Mehdi Benchoufi, président de l’association echOpen, ont signé mardi 30 janvier 2018 une convention de partenariat pour développer une sonde d’échographie en open source, connectée à un smartphone et à bas coût. Cet échostéthoscope rassemblera et analysera les données des patients via une application mobile.

Martin Hirsch, directeur général de l’AP-HP, Dominique Cerutti, Président-directeur général d’Altran et Mehdi Benchoufi, président de l’association echOpen, ont signé mardi 30 janvier 2018 une convention de partenariat pour développer une sonde d’échographie en open source, connectée à un smartphone et à bas coût. Cet échostéthoscope rassemblera et analysera les données des patients via une application mobile.
Le dispositif « echOpen » constitue une innovation importante pour la médecine générale et d’urgence en facilitant l’accès à l’imagerie diagnostique et en en assurant un usage aussi simple que celui du stéthoscope. Cet outil essentiellement destiné aux généralistes, urgentistes et à la médecine de catatstrophe et humanitaire, devrait se révéler précieux pour l’orientation diagnostique ainsi que la prise en charge initiale des patients dans les zones où l’accès à l’imagerie est difficile.

Un outil intelligent à moindre coût

Hébergé à l’AP-HP et initié par des médecins de l’AP-HP ainsi que des ingénieurs, le projet echOpen repose sur une communauté de développement composée d’experts et de professionnels, de «makers»*, qui regroupe plusieurs centaines de personnes à travers le monde.
La 1ère phase du projet echOpen a permis d’obtenir un dispositif produisant des images de qualité médicale en septembre 2017. Le projet entre maintenant dans une phase de miniaturisation, d’amélioration des performances du système.
Altran met à disposition d’echOpen les compétences de ses experts dans différents domaines. Les ingénieurs d’Altran interviennent sur plusieurs sujets: la définition du produit, l’architecture globale, l’électronique, l’intégration et l’analyse des coûts.
L’AP-HP accompagne le développement technique et clinique du projet echOpen en fournissant les ressources et compétences nécessaires en organisation médicale et hospitalière, en exploitation de données de santé et d’imagerie ainsi que les compétences règlementaires liées aux essais cliniques et au développement des dispositifs médicaux. En outre, l’AP-HP héberge l’association echOpen sur le site de l’hôpital Hôtel-Dieu, AP-HP.
La signature de cette convention constitue une première étape vers une coopération plus étroite qui aboutira à la formation d’un consortium dédié.
*dont la culture est tournée vers le prototype rapide et la fabrication créative

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.