Singapour – Nancy : partenariat en allergologie

Afin de développer la prise en charge des patients atteints de toxidermies (iatrogénie médicamenteuse à expression cutanée), le Dr Yee Kiat Heng dermatologue au National Skin Centre de Singapour et Esther Wong infirmière de dermato-allergologie, viennent d’effectuer un stage de trois semaines auprès de l’équipe de dermatologie et allergologie du CHRU de Nancy.

Mieux soigner les patients atteints de toxidermies (iatrogénie médicamenteuse à expression cutanée) en apprenant des équipes françaises, tel est le but du stage que le Dr Yee Kiat Heng dermatologue au National Skin Centre de Singapour et Esther Wong infirmière de dermato-allergologie, viennent d’effectuer auprès de l’équipe de dermatologie et allergologie du CHRU de Nancy.
Effectuant ces investigations pour les 7 centres de dermatologie de Singapour, le Dr Heng a souhaité parfaire ses connaissances afin d’appliquer le modèle de fonctionnement du plateau de dermato-allergologie dirigé par le Pr Annick Barbaud et le Dr Julie Waton.
Le stage qui a fortement impliqué les infirmières et les médecins du plateau, a été complété par une présentation de Sophie Menetre, pharmacienne au CHRU, sur l’implication de ces professionnels dans la rigueur de préparation du matériel nécessaire pour les tests cutanés et les tests de provocation médicamenteux.
Cette nouvelle collaboration qui vise la standardisation internationale de la prise en charge allergologique des toxidermies, participe à des soins de meilleure qualité pour les patients et à renforcer des recherches cliniques multicentriques.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.