Soins palliatifs : nouvelle unité et nouvelle étape dans la coopération avec l’HIA Legouest

Le service de soins palliatifs du CHR Metz Thionville, auparavant situé à l'hôpital Mercy à Metz, a emménagé en juillet 2014 sur le site de l'Hôpital d'Instruction des Armées (HIA) Legouest : 774 m², 10 chambres individuelles pour les patients et surtout plus d’espace pour les lieux de vie, l'art-thérapie et les activités qui sont au cœur des unités de soins palliatifs.

Le service de soins palliatifs du CHR Metz Thionville, auparavant situé à l’hôpital Mercy à Metz, a emménagé en juillet 2014 sur le site de l’Hôpital d’Instruction des Armées (HIA) Legouest : 774 m², 10 chambres individuelles pour les patients et surtout plus d’espace pour les lieux de vie, l’art-thérapie et les activités qui sont au cœur des unités de soins palliatifs. Ce transfert est l’une des 20 déclinaisons concrètes de l’accord-cadre de coopération qui lie les deux établissements depuis février 2014.
Des aménagements pour un plus grand confort des patients
Les soins palliatifs sont des soins qui ont pour objectif de préserver la qualité de vie, de soulager les douleurs physiques et tous les autres symptômes gênants face aux symptômes et aux conséquences d’une maladie grave et potentiellement mortelle. Une grande importance est accordée à l’environnement et à la qualité du lieu de prise en charge des patients.
Pour favoriser les rencontres et les temps de distraction, l’accent a été mis dans les nouveaux locaux sur le site de l’HIA Legouest sur les lieux de convivialité et d’échange. Une salle d’art thérapie et d’activité a été ouverte. Deux espaces de réunion et de rencontre ont été créés et sont ouverts tant aux bénévoles qu’aux équipes de soins. Quant au salon des familles, confortable avec ses fauteuils, sa télévision et ses grandes fenêtres, il est  équipé d’une douche spécifique et peut accueillir un lit d’appoint pour les proches qui veulent rester dans l’unité. Un piano est accessible à tous ceux qui le souhaitent. Tous les patients ont également la possibilité d’accéder au parc arboré. 
Au niveau fonctionnel, l’unité dépend toujours du CHR Metz Thionville, avec une gestion quotidienne coordonnée entre le CHR et l’HIA Legouest : la gestion des médicaments est dévolue au CHR et les personnels restent employés par le CHR, tandis que la réalisation des examens pour les patients est réalisée au niveau de l’HIA. Les professionnels de santé peuvent par ailleurs se connecter sur les réseaux informatiques des deux établissements.
Des travaux ont été réalisés  pour accompagner le transfert à hauteur de 32 000 euros.
L’activité s’intègre dans celle du service régional de soins palliatifs qui comprend également une équipe mobile, un service d’Hospitalisation à Domicile, des consultations externes et une autre unité à Hayange. Dirigé par le Dr Wary, ce service régional dispose de toute la filière enseignement et recherche et participe activement à la diffusion de la culture palliative sur le plan régional et international. 
Un transfert qui permet de répondre à un besoin d’offre de soins régionale important en hématologie
Les locaux libérés sur le site de Mercy ont permis de créer 10 lits supplémentaire d’hématologie, renforçant l’offre de soins assurée par ce service, qui est le seul service d’hématologie lourde en Nord Lorraine et prend en charge des patients atteints de pathologies complexes en complémentarité avec le service du CHU de Nancy, et en coopération avec l’unité d’hématologie situé à l’hôpital Robert Schuman qui n’assure pas l’hématologie lourde. Cette augmentation de lit permet de répondre à une augmentation de la file active de patients : + 4% en 2014 et un taux d’occupation qui atteint 99%. Cette progression s’explique par l’augmentation du nombre de patient suivis suite aux avancées thérapeutiques, par le développement des traitements pour les patients âgés en lien avec l’oncogériatrie et par l’augmentation significative de l’incidence des hémopathies malignes. L’arrivée d’un nouveau praticien, mis à disposition par l’HIA Legouest et spécialisé en hématologie, a accompagné cette évolution.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.