Sommeil : journée d’éveil du public dans les CHU

Sensibiliser le public aux troubles du sommeil et favoriser le dépistage : une ambition partagée par les CHU qui s'associent à la journée nationale du sommeil, le 19 mars 2008. Objectif : démontrer que le sommeil est un facteur clé de notre santé et que des mesures simples et préventives peuvent limiter les conséquences des troubles du repos.

Sensibiliser le public aux troubles du sommeil et favoriser le dépistage : une ambition partagée par les CHU qui s’associent à la journée nationale du sommeil, le 19 mars 2008. Objectif : démontrer que le sommeil est un facteur clé de notre santé et que des mesures simples et préventives peuvent limiter les conséquences des troubles du repos.

Attitudes et comportements vis-à-vis du sommeil tendent à montrer que le sommeil est considéré comme une perte de temps. Et pourtant, il est déterminant pour la croissance, la maturation cérébrale, le développement et la préservation de nos capacités cognitives. Prise de poids, diabète, augmentation de la douleur, dépression, aggravation des troubles respiratoires et cardiovasculaires, endormissements au volant ou au travail, baisses de performance, difficultés relationnelles… les conséquences des troubles du sommeil et de la privation chronique de sommeil peuvent être nombreuses sur la santé.

Par cet éveil des conscience, les CHU soutiennent le travail de sensibilisation mené par l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance. Ils participent aussi à la reconnaissance du sommeil en tant que déterminant de santé à part entière ; un des principaux axes du plan sommeil lancé 2007.

A Bordeaux, le CHU, en lien avec le Réseau Girondin de Prise en Charge des Pathologies du Sommeil et de la Vigilance, ouvre ses portes pour accueillir, informer et sensibiliser le public sur les troubles du sommeil.
Au programme

Une exposition sur le thème « Dormir et vivre : remettre les pendules à l’heure », installée du 17 au 21 mars dans le hall du Tripode – Groupe hospitalier Pellegrin.
Cette exposition, présentée et inaugurée en mars 2005 à l’espace santé de la Maison de Solenn, explique de manière pédagogique, à l’aide de schémas simples et attractifs, les interactions liées aux troubles du sommeil. La physiologie du sommeil y est abordée, tout comme le processus de croissance et d’apprentissage, les répercussions de l’insomnie sur l’alimentation, sur l’humeur ou sur la violence sociale, les modifications des rythmes du sommeil ou encore l’importance du repos lors de la conduite automobile.

Le 19 mars 2008 – de 14h à 17h – En direct : « Questions de patients » – Mezzanine du Tripode. Des médecins du Réseau Girondin et du CHU de Bordeaux répondront aux questions du public concernant les troubles du sommeil. Associations présentes : ANC (Association Narcolepsie Cataplexie et Hypersomnie), AFSJR (Association Française des Personnes Affectées par le Syndrome des Jambes Sans Repos), SAS33 (Stop Apnée Sommeil 33).

A l’occasion de cette journée, le personnel soignant sera également sensibilisé grâce à l’organisation d’ateliers pratiques avec, entre autres, des démonstrations d’appareillage autour de l’apnée du sommeil (ex : mise en place d’un masque).

Brest propose un programme de conférences et d’ateliers et présente notamment une expérience pilote dans le domaine de la nutrition dès 9 h 30 par le Pr J-D Dewitte, Pathologies professionnelles, CHU Morvan.
10h00 : Francis Pennarun, Ecole de Yoga de l’Odet expliquera comment gérer le stress au quotidien

Table ronde de 10 h 30 à 12 h avec Marie-Jo Le Beux, cadre de santé CHU Brest, sophrologue, Marylène Bellec, diététicienne Ville de Brest pour l’expérience pilote nutrition santé au CHU, Suzanne Clech (professeur des écoles retraitée, Brest, Isabelle Burel, éducatrice sportive, Brest et le Dr Sylvie Esnault, neurologue PH, Unité de Sommeil, CHU Morvan.

De 14 heures à 16 heures ateliers de yoga animé par Francis Pennarun et de do-in sous la houlette de Marie-Jo Le Beux.

Et pour conclure une conférence à 16 h 30 sur le rôle de l’hôpital dans la prise en charge des troubles du sommeil par le Dr Gildas L’Héveder, neurologue PH, chef de pôle, chef du service des explorations fonctionnelles neurologiques du CHU.

Au CHU de Dijon, le Docteur Lemesle-Martin et toute l’équipe du Laboratoire d’exploration du Système Nerveux organisent une journée portes-ouvertes pour le grand-public comprenant deux conférences-débats à 14h puis à 15h15 (durée 45mn)
– Démonstrations d’un enregistrement du sommeil à 13h30 puis à 16h (durée 30mn)
– Visite guidée et commentée d’affiches sur le sommeil
– Diffusion de films
– Distribution de passeports du sommeil

Poitiers ouvre les portes du service de neurophysiologie clinique et Amiens celles de l’Unité de Pathologie du Sommeil et de la Vigilance située à l’Hôpital Sud. De 10h à 16h, l’équipe se tiendra à la disposition du public pour évoquer les troubles du sommeil.

Contacts
CHU de Bordeaux Communication : Caroline Péret – Tél. 05 57 82 03 21 / 06 27 43 46 75 – href= »mailto:caroline.peret@chu-bordeaux.fr »

Réseau Girondin de Prise en Charge des Pathologies du Sommeil et de la Vigilance : Mme Chamfrault – Tél. 05.56.96.38.28 – href= »mailto:annemarie.chamfrault@tele2.fr »

CHU de Brest : Explorations Fonctionnelles neurologiques – Unité Sommeil – Docteur Sylvie Esnault – Tél. 02 98 22 33 46

Service Communication – Isabelle Gourmelen – Tél. 02.98.22.39.35

CHU de Dijon Communication : Céline Lopes – Tél. 03 80 29 36 28 – href= »mailto:celine.lopes@chu-dijon.fr »

CHU de Poitiers : Stéphan Maret – Tél. 05.49.44.47.47 – href= »mailto:s.maret@chu-poitiers.fr »

CHU d’Amiens Communication : Virginie Verschuere -Tél. 03 22 66 87 83 – href= »mailto:verschuere.virginie@chu-amiens.fr »

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Première greffe française de larynx : récit d’une performance lyonnaise

Pour la première fois en France, un larynx a été greffé sur une femme les 2 et 3 septembre dernier. Deux mois et demi après cette opération spectaculaire qui a mobilisé douze chirurgiens issus des Hospices Civils de Lyon et autres CHU français durant vingt-sept heures, le CHU lyonnais communique sur le sujet. Quant à la patiente âgée de 49 ans, elle pourrait retrouver durablement l’usage de la parole vingt ans après l’avoir perdue.

Etudes de Médecine : Romuald Blancard ou l’un des visages de l’ouverture du 2e cycle à la Réunion

Depuis septembre, il fait partie de la première promotion d’étudiants en médecine de quatrième année de La Réunion. Pour Réseau CHU, Romuald Blancard a accepté de nous parler de l’ouverture du deuxième cycle des études médicales sur son île, mais pas seulement. Son parcours atypique, son stage en psychiatrie, ses rêves jamais trop grands etc. ont été abordés dans les locaux du nouveau campus bioclimatique de Sainte-Terre. Sans langue de bois.

Le CHU de La Réunion a pris la vague rose

La seizième édition de la Run Odysséa Réunion s’est tenue les 4 et 5 novembre sur le site de l’Étang-salé, dans l’ouest de la Réunion, et ce malgré une météo capricieuse qui a bien failli compromettre l’opération. 275 000 euros ont été récoltés. Un succès auquel est associé le CHU de la Réunion, partenaire pour la première fois cette année, et dont le baptême de l’eau a été placé sous le signe de la prévention. Reportage.

A Nancy, l’Infiny au service des MICI

En juin 2021, l’Agence nationale de la recherche annonçait le financement de douze nouveaux Instituts hospitalo-universitaires, montant ainsi le nombre d’IHU à dix-neuf avec l’ambition de faire de la France la première nation souveraine en matière de santé à l’échelle européenne. Sur ces douze nouveaux établissements, deux d’entre eux ont obtenu, en raison de “intérêt de santé publique majeur” qu’ils présentaient, le label “IHU émergent ».” C’est notamment le cas de l’IHU INFINY du CHRU de Nancy, officiellement lancé le 7 septembre dernier, et spécialisé dans la prise en charge des MICI.