Sortie de l’Annuaire des associations de santé www.annuaire-aas.com

Comment contacter les associations de santé susceptibles de devenir partenaires des services ou de l'hôpital ? Où trouver leur adresse et comment se repérer parmi les 12 000 unions, fédérations, collectifs créés à l'initiative des malades ou de leur famille ? Il existe une solution simple : l'annuaire des associations de santé. Sa 12ème édition vient de sortir : un tome de 745 pages qui livre les informations indispensables sur chacune d'entre elles : sigle, nom des principaux responsables, coordonnées postales, téléphoniques, web, objet, activités manifestations, permanences, publications, réseau des associations affiliées, délégations régionales ou représentants.

Comment contacter les associations de santé susceptibles de devenir partenaires des services ou de l’hôpital ? Où trouver leur adresse et comment se repérer parmi les 12 000 unions, fédérations, collectifs créés à l’initiative des malades ou de leur famille ? Il existe une solution simple : l’annuaire des associations de santé. Sa 12ème édition vient de sortir : un tome de 745 pages qui livre les informations indispensables sur chacune d’entre elles : sigle, nom des principaux responsables, coordonnées postales, téléphoniques, web, objet, activités manifestations, permanences, publications, réseau des associations affiliées, délégations régionales ou représentants.
L’édition 2007 s’enrichit de 4 nouveaux chapitres consacrés à l’autisme, à la fibromyalgie, à l’hospitalisation des enfants et à la leucémie.

L’annuaire peut être consulté en accès libre et gratuit sur : www.annuaire-aas.com

Par « associations de santé », on entend associations de personnes malades ou handicapées, associations de familles de personnes malades ou handicapées, associations familiales et de consommateurs auxquelles il faut ajouter les associations d’aide et de distraction des personnes malades ou handicapées (aide à domicile, animation comme « animation loisirs à l’hôpital », « le rire médecin »…). Les associations de santé représentent près de 15% des associations reconnues d’utilité publique.

Les informations publiées sont fournies par les associations et validées par elles sur la base d’un questionnaire transmis par l’éditeur : Bernard Tricot. Les réponses sont reçues par écrit (courrier – fax – mail) ou par téléphone. Les mots-clés, ainsi que le reste des données, sont suggérés par les associations. L’inscription des associations dans l’AAS est gratuite, elle n’est effective que sur accord écrit d’un de ses responsables. L’accès aux informations peut se faire par chapitre (thème) – nom d’association – mot clé – sigle – département.

6 CHU, Lille, Lyon, Nancy, Nice, Rennes, Rouen ainsi que Réseau CHU ont mis un lien vers le site internet de l’Annuaire des associations de santé. Cette information peut être considérée comme un service plus pour les patients et les internautes qui surfent sur le site des CHU. Au total plus de 500 sites ont établi un lien vers le site de l’AAS.

Annuaire des associations de santé, Editeur Bernard Tricot, juin 2007, 745 pages, 50 euros

Contact
Bernard Tricot
BP 33
34150 GIGNAC
Tél : 04.67.57.20.22. Fax : 04.67.57.21.41.
Mail : b.tricot.c@wanadoo.fr

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.