Sport et Collection 2017 : don de 300 000€ pour la recherche contre le cancer

En juin dernier, sur le circuit du Val de Vienne, 500 Ferrari roulaient pour la recherche contre le cancer. Le succès de cette 23 édition de Sport et Collection a permis de recueillir 300 000€ de dons ! Depuis la création de la manifestation, c’est 4 millions d'euros qui, au total, auront été reversés aux équipes de recherche du CHU de Poitiers grâce à l’association Sport et Collection et au Rotary club Civray Sud-Vienne. « Un financement décisif pour de la lutter contre le cancer » reconnaît Jean-Pierrre Dewitte, directeur général du CHU qui salue le fidèle engagement des mécènes et l’importance de leur contribution.
En juin dernier, sur le circuit du Val de Vienne, 500 Ferrari roulaient pour la recherche contre le cancer. Le succès de cette 23 édition de Sport et Collection a permis de recueillir 300 000€ de dons ! Depuis la création de la manifestation, c’est 4 millions d’euros qui, au total, auront été reversés aux équipes de recherche du CHU de Poitiers grâce à l’association Sport et Collection et au Rotary club Civray Sud-Vienne.  « Un financement décisif pour de la lutter contre le cancer » reconnaît Jean-Pierrre Dewitte, directeur général du CHU qui salue le fidèle engagement des mécènes et l’importance de leur contribution.
« Avec le chèque de 300 000 euros que je remets au CHU de Poitiers, nous avons franchi la barre des 4 millions euros de dons récoltés depuis 1995 » Jean-Pierre Doury, le président de Sport et collection 
crédit photo : communication – CHU de Poitiers 

Les fonds collectés financeront des expertises et des ressources techniques pour mener à bien des études cliniques

un poste d’ingénieur en biologie, pour le projet du docteur Jonathan Clarhaut, sur le développement de systèmes moléculaires pour une chimiothérapie sélective.

un poste de chercheur junior pour le projet d’André Herbelin « l’hypothèse d’un axe lymphocytaire lnkt/t « innate memory » anti-tumoral dans la leucémie myéloïde chronique ».
un poste d’attaché de recherche clinique en oncologie médicale, pour le suivi des patients dans le cadre de programmes de recherche institutionnelle et académique.
un poste d’ingénieur en biologie cellulaire et moléculaire, pour le projet « inhibition de la croissance et de l’angiogenèse tumorales par le facteur anticoagulant vitamine K-dépendant de la protéine S » du professeur Omar Benzakour.
une contribution à l’achat d’une plateforme de séquençage génomique haut débit de dernière génération, pour le projet du professeur Christophe Burucoa, pour l’analyse des gènes à grande échelle. 
La 24e édition de Sport et Collection est déjà programmée ! Rendez-vous les 31 mai, 1, 2 et 3 juin prochain, au Val-de-Vienne au Vigeant. 
A lire sur le même sujet

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.