Sport et collection : en piste vers un traitement personnalisé contre le cancer

Le mécénat sportif donne un coup d’accélérateur à la recherche contre le cancer en organisant la 21ème édition de « Sport et collection », les 5, 6 et 7 juin 2015 sur le circuit du Val de Vienne au Vigeant (96). 1 000 voitures d’exception seront au rendez-vous dont 500 Ferrari. Après le record de dons de 2014 - 400 000 € reversés au CHU soit l’intégralité des bénéfices - les organisateurs espèrent renouveler l’exploit cette année.

Le mécénat sportif donne un coup d’accélérateur à la recherche contre le cancer en organisant la 21ème édition de « Sport et collection », les 5, 6 et 7 juin  2015 sur le circuit du Val de Vienne au Vigeant (96). 1 000 voitures d’exception seront au rendez-vous dont 500 Ferrari. Après le record de dons de 2014 – 400 000 € reversés au CHU soit l’intégralité des bénéfices – les organisateurs espèrent renouveler l’exploit cette année.
«La passion ne retombe pas » se réjouit Jean-Pierre Doury, président de Sport et collection qui se félicite du succès croissant de ce rendez-vous unique en France. « Grâce à Sport et collection, nous avons de plus en plus de chercheurs au CHU, notamment de jeunes chercheurs, a souligné Jean-Pierre Dewitte, directeur général du CHU de Poitiers. Tous travaillent en équipe, dans des réseaux nationaux, voire européens. Ce qui se passe au CHU a un impact bien plus large. ».

L’argent récolté cette année financera sept projets retenus par le conseil scientifique de Sport et collection
. L’enjeu : développer une thérapie personnalisée, adaptée au profil du patient et à son cancer. Seront notamment conduites une étude sur les tumeurs de la peau sera conduite par le Dr Eric Frouin et une thèse sur un anticoagulant capable de stopper la progression des tumeurs sera dirigée par le Pr Omar Benzakour. Le Dr Jonathan Clarhaut continuera ses recherches sur la vectorisation anticancéreuse et passer à la phase pré-clinique : « On a démontré l’intérêt d’une molécule qui cible les tumeurs et épargne les tissus sains, j’espère pouvoir mener l’essai clinique d’ici deux ans avec les oncologues du CHU. ». Et le programme de recherche du Pr Frédéric Millot, en oncologie pédiatrique, qui vise à «améliorer les taux de survie des patients grâce aux essais thérapeutiques » va bénéficier d’un poste d’attaché de recherche clinique.

Détail des financements
– mi-temps d’attaché de recherche clinique en oncologie médicale.
– poste d’attaché de recherche clinique en oncologie pédiatrique.
– frais de fonctionnement du projet du docteur Jonathan Clarhaut sur le développement de systèmes moléculaires pour une chimiothérapie sélective.
– poste de post-doctorant pour le projet d’André Herbelin, « L’hypothèse d’un axe lymphocytaire Inkt/t "innate-memory" anti-tumoral dans la leucémie myéloïde chronique ».
– thèse sur un an pour le projet « Inhibition de la croissance et de l’angiogenèse tumorales par le facteur anticolagulant vitamine K-dépendant de la proteïne S » d’Omar Benzakour.
– frais de fonctionnement et d’un mi-temps de technicien pour « l’étude des facteurs diagnostiques, pronostiques impliqués dans la cancérogénèse des tumeurs sébacées et plus spécifiquement dans les tumeurs sébacées liées à un syndrome de muir-torre » du docteur éric Frouin.
– mi-temps de technicien pour « l’étude de l’implication de l’oncostatine M dans la genèse et l’évolution des carcinomes épidermoides cutanés» du professeur Jean-Claude Lecron.
D’après une information diffusée sur le site du CHU de Poitiers
Pour en savoir plus
http://www.sportetcollection.info/

http://www.chu-poitiers.fr/sport-et-collection-21e-tour-de-piste-pour-la-recherche-contre-le-cancer/

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.