Sport et solidarité : près de 5 000 coureurs pour les enfants malades

Rendez-vous incontournable des sportifs, la 21e édition du cross des enfants malades du CHU de Grenoble a rassemblé près de 5 000 joggeurs, le 14 décembre 2013. Un record à mettre à l'actif du dynamisme des organisateurs : les étudiants du Lycée ITEC Boisfleury.

Rendez-vous incontournable des sportifs, la 21e édition du cross des enfants malades du CHU de Grenoble a rassemblé près de 5 000 joggeurs, le 14 décembre 2013. Un record à mettre à l’actif du dynamisme des organisateurs : les étudiants du Lycée ITEC Boisfleury.
Parrainé par le club Panathlon Grenoble-Alpes, ce cross est organisé au profit des enfants malades du CHU de Grenoble. Il propose six rendez-vous pour tous les âges et toutes les performances : marche, course des comités d’entreprise (7 km), course “grand public” (7 km), course des lycéens (5 km), des collégiens (2 km) et course des enfants. Avec une attention particulière pour les jeunes car ce rassemblement est finalement le leur. Les fonds récoltés permettent de financer du matériel au profit des enfants et adolescents suivis dans les différents secteurs de Pédiatrie de l’Hôpital Couple Enfant.
Sur les 5 dernières années, plus de 200 000 euros ont été recueillis pour financer l’espace éducatif et ludique « arc en ciel », l’acquisition de télévisions dans toutes les chambres des unités de pédiatrie et une piste de marche pour le service d’orthopédie pédiatrique.
En 2013, la collecte sera affectée à l’achat d’un appareil de circulation extracorporelle pour la prise en charge de défaillance respiratoire grave chez le nouveau-né ou l’enfant.
Au fil des ans cette rencontre sportive est devenu LE grand rassemblement de toute la communauté éducative du lycée, avec la participation de nombreux sponsors, et du personnels du CHU de Grenoble.
Annulée l’an dernier en raison d’un circuit émaillé de travaux, la manifestation a fait peau neuve en 2013 avec une nouvelle aire de départ/arrivée et un nouveau parcours passant par les sous-bois de l’Île d’amour et sur la piste d’athlétisme de l’ASPTT.
Une belle aventure collective au service des enfants !

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.