« Stop Violence » la campagne de l’AP-HM primée

L’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille a reçu le Grand prix de la Communication Hospitalière pour sa campagne de communication « Stop violence : les professionnels de l’AP-HM prennent soin de vous, prenez soin d’eux !». Un trophée décerné lors des 8èmes rencontres de la communication hospitalière organisées par la Fédération Hospitalière de France, le 27 mars 2014.

L’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille a reçu le Grand prix de la Communication Hospitalière pour sa campagne de communication « Stop violence : les professionnels de l’AP-HM prennent soin de vous, prenez soin d’eux !». Un trophée décerné lors des 8èmes rencontres de la communication hospitalière organisées par la Fédération Hospitalière de France, le 27 mars 2014.
 
La « mise en place d’actions de communication offensives» figurait parmi les 30 mesures du plan de prévention de la violence destinées à garantir la sécurité des personnels de l’AP-HM. Un programme élaboré pour répondre aux phénomènes de violence, trop fréquents au sein des institutions et dont Marseille a été victime l’été dernier.

Lancée dans l’ensemble des établissements de l’AP-HM, la campagne d’affichage a été conçue 100% en interne. Elle met en scène des affiches avec des accroches percutantes «  Notre métier ? sauver des vies, pas risquer la nôtre ! », « Notre mission ? vous soignez, pas nous faire insulter ! » ou « Notre priorité ? Ramener à la vie, pas vous faire attendre pour rien !». Sur chaque affiche, des messages récurrents et dissuasifs sur la vidéosurveillance, le dépôt de plainte, le rappel de la loi, le lien avec les services de police afin de dissuader les individus agités.

Découvrez la campagne Stop Violence 
 
La direction générale de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille s’est déclarée "très fière de ce prix qui certes, met à l’honneur une action de communication, mais qui vient surtout récompenser tout le travail de fond mené par l’ensemble des équipes pour protéger les professionnels de ces actes de violence. Ce grand prix est dédié à l’ensemble des personnels de l’AP-HM qui n’ont pas à subir d’agressions inacceptables lorsqu’ils oeuvrent pour la santé de leurs concitoyens."
 
En savoir plus sur les Prix de la Communication Hospitalière

Organisés par la FHF en partenariat avec la MACSF, les prix de la communication hospitalière ont pour objectif de valoriser et de récompenser les initiatives de communication innovantes ou à fort impact réalisées par les établissements de santé. Pour l’édition 2014, quatre prix ont été décernés  :
Le grand prix de la meilleure action de communication remise à l’AP-HM – pour sa campagne d’affichage « Stop violence ; les professionnels prennent soin de vous, prenez soin d’eux », une démarche d’amélioration des relations patient-soignant.
 – Le prix de la meilleure communication vis-à-vis des usagers, au Centre Hospitalier de Thuir pour la création et la pérennisation du prix littéraire « Folire », lui-même décerné par des patient relevant du CHS.
 – Le prix de la meilleure communication interne, au Centre Hospitalier de Cornouaille-Quimper pour sa campagne de sensibilisation au respect du secret professionnel.
 – Le prix de la meilleure communication de recrutement en relation avec les partenaires, au Centre Hospitalier de Montfermeil, pour son film vidéo « Pour vous un hôpital en mouvement ».

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.