Street Art – Une fresque géante pour dire l’espoir

A l’entrée du Groupe hospitalier Pellegrin, une petite chinoise tenant le monde dans ses mains accueille les patients, les personnels et les visiteurs. La fresque monumentale 15 m de haut sur 6 m de large, oeuvre du pochoiriste Jef Aerosol a été réalisée "en live" du 9 au 11 octobre 2013 dans le cadre du programme Non toxic révolution, campagne de sensibilisation du public à la toxicité des produits cancérogènes présents dans notre environnement quotidien. Une prise de conscience soutenue par l’association Keep a Breast et médiatisée durant Octobre Rose, mois de sensibilisation au dépistage du cancer du sein.

A l’entrée du Groupe hospitalier Pellegrin, une petite chinoise tenant le monde dans ses mains accueille les patients, les personnels et les visiteurs. La fresque monumentale 15 m de haut sur 6 m de large, oeuvre  du pochoiriste Jef Aerosol a été réalisée "en live" du 9 au 11 octobre 2013 dans le cadre du programme Non toxic révolution, campagne de sensibilisation du public à la toxicité des produits cancérogènes présents dans notre environnement quotidien. Une prise de conscience soutenue par  l’association Keep a Breast et médiatisée durant Octobre Rose, mois de sensibilisation au dépistage du cancer du sein.
Pourquoi une petite fille ? Parce que l’enfance, c’est l’innocence, l’avenir, l’espoir. La jeunesse, c’est à la fois le futur et aussi ce que nous laissons derrière nous… commente le plasticien qui ne voulait pas se focaliser sur le cancer du sein, mais imaginer une figure positive, pour ‘casser l’ambiance’ souvent anxiogène qui règne à l’hôpital.  " Il me fallait créer une image universelle et atemporelle, sans message explicite, mais qui interroge cependant. J’ai donc travaillé à partir d’une photo que j’avais prise à Chengdu, en Chine, lors de mon séjour en 2009. J’étais invité à peindre un grand mur sur le site du Zebra Festival, en soutien aux victimes du séisme qui secoua le Sichuan en 2008. J’ai croisé cette petite chinoise qui buvait à la paille dans une grosse noix de coco et l’ai immortalisée.  La Terre, qu’elle tient entre ses mains, c’est nous ! Elle nous dit : "Ce monde, c’est votre monde. A vous de savoir ce que vous voulez en faire… Et à nous, la génération-relève, de décider aussi de notre devenir…" proclame Jef Aérosol. "Et puis, cette enfant est asiatique, c’est un petit clin d’œil en ces temps où les questions de "diversité" font couler tant d’encre". confie le plasticien.

Depuis maintenant 4 ans, le CHU de Bordeaux s’implique fortement dans l’événement Octobre Rose et propose des actions de sensibilisation durant tout le mois d’octobre : exposition originale de moulages de bustes du personnel médical et soignant, repas rose, rencontre autour des maux du cancer, ateliers bien-être (voir programme sur www.chu-bordeaux.fr).

Jef Aérosol : 30 ans de pochoir !
Artiste pochoiriste de renommée internationale, Jef Aérosol, Lillois, est le pionnier et chef de file de cet art éphémère depuis son premier pochoir réalisé en 1982 à Tours. Si une grande partie de son travail est consacré à la réalisation de portraits d’anonymes dans la rue (musiciens, passants, mendiants, enfants…) il a également représenté des personnalités tels Gandhi, Lennon, Gainsbourg… Peignant dans de nombreuses villes en France et dans le monde entier (Londres, Los Angeles, New York…), il a même collé son désormais légendaire « Sitting kid » sur la Grande Muraille de Chine. Ses travaux sont visibles dans de nombreuses expositions, festivals, art-fairs, ventes publiques et évènements internationaux et il est représenté par plusieurs galeries en France et à l’Etranger.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.