Succès pour la 2ème journée de la recherche clinique du Limousin

Le 17 mars se tenait à Limoges la seconde édition de la journée de la recherche clinique du Limousin. Associant le conseil régional, l'agence régionale d'hospitalisation, l'Université de Limoges, la faculté de médecine et le CHU de Limoges, cet événement a réuni plus d'une centaine de participants. L'occasion de rappeler les enjeux de la recherche clinique et de distinguer les meilleurs projets...

Le 17 mars se tenait à Limoges la seconde édition de la journée de la recherche clinique du Limousin. Associant le conseil régional, l’agence régionale d’hospitalisation, l’Université de Limoges, la faculté de médecine et le CHU de Limoges, cet événement a réuni plus d’une centaine de participants. L’occasion de rappeler les enjeux de la recherche clinique et de distinguer les meilleurs projets…

L’auditoire a suivi avec intérêt les exposés du Pr François Lemaire, président de la DIRC Ile de France et chargé de mission auprès du Ministère de la santé, et du Pr Isabelle Durand-Zaleski, responsable de la cellule médico-économique de l’APHP.

Le Pr Lemaire est intervenu pour parler de l’évolution de la législation de la recherche clinique en France. L’occasion de souligner à quelle point la réglementation française la concernant gagnerait à être simplifiée, et surtout adaptée au niveau du risque réel que les projets impliquent.

Le Pr Durand-Zaleski a exposé l’intérêt des évaluations médico-économiques en recherche clinique, ou comment consolider les projets de recherche clinique en pouvant à la fois arguer du bénéfice patient, mais aussi de l’évaluation du coût pour accéder à ce résultat.

Ces interventions ont précédé la nomination des lauréats des projets de recherche clinique du Limousin. Voici le palmarès :
– le prix de la recherche clinique du Limousin a été décerné au Dr Vincent Guigonis du service de pédiatrie du CHU de Limoges pour le Comité de l’Hôpital de la mère et de l’enfant pour la REcherche Clinique (CHREC)
– le prix de la recherche clinique des non-médecins du Limousin a été décerné à Laure Tardieu, infirmière du service d’hématologie pour le projet de « recherche sur l’évaluation de la qualité de l’information du patient autogreffé par des cellules souches »
– le prix du meilleur poster a été attribué à l’équipe Avenir Inserm de Jérôme Grosjean de l’équipe de bactériologie-virologie-hygiène du CHU de Limoges pour le poster sur « la prévalence et la quantification de la présence du cytomégalovirus dans la salive des enfants ».

Fort du succès de cette seconde édition, rendez-vous a été pris pour une nouvelle journée de la recherche clinique du Limousin en 2010 par le Pr Dominique Bordessoule, présidente de la délégation à la recherche clinique et à l’innovation du CHU de Limoges et responsable de l’organisation de cet événement.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.