Système d’information : publication du second appel d’offres

Après un premier appel d'offres lancé le 1er décembre dernier pour le domaine du patient, suivi de la mise en oeuvre expérimentale du domaine pilotage, l'AP-HP publie aujourd'hui l'appel d'offre de son ambitieux programme de modernisation du système d'information relatif aux volets Economie, investissement, patrimoine, finance et logistique (EIFEL) et Ressources humaines (SIRH). A partir du dernier trimestre 2006, et jusqu'en 2011, ces différentes applications connaîtront un déploiement progressif et permettront aux équipes hospitalières d'avoir accès à une informatique moderne, fiable, communicante et efficace.

Après un premier appel d’offres lancé le 1er décembre dernier pour le domaine du patient, suivi de la mise en oeuvre expérimentale du domaine pilotage, l’AP-HP publie aujourd’hui l’appel d’offre de son ambitieux programme de modernisation du système d’information relatif aux volets Economie, investissement, patrimoine, finance et logistique (EIFEL) et Ressources humaines (SIRH). A partir du dernier trimestre 2006, et jusqu’en 2011, ces différentes applications connaîtront un déploiement progressif et permettront aux équipes hospitalières d’avoir accès à une informatique moderne, fiable, communicante et efficace.

Le système d’information actuel de l’AP-HP est très dispersé. Avec une centaine d’applications de base, il se caractérise par une grande hétérogénéité qui ne concourt pas suffisamment à l’efficience d’un ensemble hospitalier regroupant 38 hôpitaux ou groupes hospitaliers, employant 93 000 personnes, et accueillant chaque année 5 millions de consultations et 1 million d’hospitalisations.

Pour répondre à ses nouveaux enjeux et consolider la modernisation de son organisation, l’AP-HP a prévu dans le cadre du plan stratégique 2005-2009, un important programme d’investissement informatique se déclinant autour de 4 grands domaines fonctionnels : Patient ; Ressources humaines ; Economie, finances, patrimoine et logistique ; Pilotage.

Dans le cadre de cette modernisation d’ensemble, le développement d’ une gestion efficiente des ressources humaines (SIRH) pour accompagner les transformations de l’hôpital est au centre d’une réflexion managériale qui replace le malade au coeur de l’organisation hospitalière pour permettre de reconquérir du temps médical et soignant. Gestion prévisionnelle des effectifs et des compétences plus performante, adéquation des ressources aux besoins des services hospitaliers mieux anticipée et plus réactive, conditions de travail améliorées, sont les objectifs prioritaires dans ce domaine.

La mise en oeuvre d’un système partagé avec les différents sites hospitaliers de l’AP-HP favorisera en outre une harmonisation des procédures et des règles statutaires applicables aux agents, de même que la mise en place de référentiels communs permettra de développer la professionnalisation dans différents métiers hospitaliers. A titre individuel, les agents bénéficieront de cette gestion plus dynamique et auront un accès direct au système d’information pour suivre leur situation administrative et communiquer des informations nécessaires à leur gestion.

Parallèlement, dans le contexte de mise en oeuvre de la nouvelle gouvernance hospitalière et de la réforme de financement qui l’accompagne (nouvelle tarification à l’activité), l’existence d’un système d’information, souple et intégré, propre à fournir un compte d’exploitation aux différents acteurs (pôles, hôpitaux, siège) est particulièrement stratégique. Le volet finances et logistique d’ EIFEL permettra à l’AP-HP de répondre à ces nouvelles exigences tout en assurant un fonctionnement et un suivi des activités financières, d’ achats, de logistique et de gestion des stocks, de gestion des investissements et du patrimoine

De même, grâce au futur système EIFEL dont les fonctionnalités prennent en compte l’étroite collaboration entre l’AP-HP et la Trésorerie Générale, le service fourni en matière de facturation et de recouvrement sera considérablement amélioré, tout en étant simplifié. Cette évolution permettra aux usagers et fournisseurs des deux institutions de bénéficier d’un centre d’appel unique, traitant aussi bien des demandes que des réclamations.

Enfin, le programme EIFEL, qui comporte une forte dimension patrimoniale et technique, contribuera à la modernisation de la gestion du patrimoine, tant sous l’angle immobilier (plus de 3,5 millions de m2) ou mobilier, que sous celui de la sécurisation du fonctionnement des installations techniques et des bâtiments hospitaliers et favorisera l’harmonisation des pratiques de la maîtrise d’ouvrage et de la sûreté de fonctionnement qui constituent le coeur des missions des directions techniques hospitalières. Enrichi d’une gestion globalisée de l’ensemble des flux d’informations techniques, économiques, administratives et juridiques consolidés, reliés et consultables par tous les acteurs concernés, le pilotage sera plus performant.

Cet appel d’offre ouvert, commun aux domaines EIFEL et RH, sera clôturé le 15 mars prochain. La mise en oeuvre de la solution retenue devrait débuter en novembre 2006.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.