Tatouage : une consultation dédiée ouvre à l’AP-HP, 1ère en France

Cette consultation mise en place à l’hôpital Bichat–Claude-Bernard est spécifiquement dédiée à la prise en charge des complications associées aux tatouages: allergies, infections, inflammations… Elle sera ouverte une fois par mois.
Cette consultation mise en place à l’hôpital Bichat–Claude-Bernard est spécifiquement dédiée à la prise en charge des complications associées aux tatouages: allergies, infections, inflammations… Elle sera ouverte une fois par mois.
La consultation, instaurée au sein du service de dermatologie du Pr Vincent Descamps, s’appuiera sur le plateau technique de l’établissement pour effectuer les examens nécessaires (biopsies par exemple) au diagnostic et proposer les traitements les plus adaptées aux patients. Elle aura aussi pour vocation de dispenser des conseils aux personnes envisageant de se faire tatouer.
14% de Français tatoués
14% des Français seraient aujourd’hui tatoués selon un sondage de l’IFOP de janvier 2017. La fréquence réelle des complications cutanées et le risque pour une personne tatouée de développer des complications sont encore mal appréciés. Des inflammations, des infections (bactériennes communes, virales, mycologiques ou parasitaires), ou des réactions allergiques, liées aux produits utilisés et aux conditions hygiéniques de réalisation du tatouage, peuvent toutefois survenir.
Les risques liés au tatouage sont souvent mal appréciés. Selon une étude allemande1 ayant porté sur plus de 3 400 personnes tatouées, 6% décrivent des problèmes chroniques liés aux tatouages. 
Recherche et prévention à la clé
« L’ouverture de cette consultation permettra de mener des travaux de recherche sur cette problématique aujourd’hui peu explorée, s’est félicité le Dr Nicolas Kluger, responsable de cette nouvelle offre de soin. Ces travaux permettront de limiter voire prévenir le risque de développement des complications liées aux tatouages mais également d’apporter les meilleures solutions thérapeutiques pour les traiter ». 
1Klügl I, Hiller KA, Landthaler M, Bäumler W. Incidence of health problems associated with tattooed skin: a nation-wide survey in German-speaking countries. Dermatology. 2010;221:43-50.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.