Téléconsultations gériatriques : une 1ère en Lorraine

Le CHRU de Nancy, l’Agence Régionale de Santé Lorraine et les EHPAD (Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) nancéiens Saint Joseph et Le Parc ont lancé officiellement les premières téléconsultations gériatriques de Lorraine le 24 juin 2014. Ce nouveau dispositif renforce le rôle d’expert et de recours du CHRU dans le domaine de la télémédecine et s’inscrit dans la dynamique d’amélioration de la prise en charge des personnes âgées, menée par l’établissement lorrain.

Le CHRU de Nancy, l’Agence Régionale de Santé Lorraine et les EHPAD (Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) nancéiens Saint Joseph et Le Parc ont lancé officiellement les premières téléconsultations gériatriques de Lorraine le 24 juin 2014. Ce nouveau dispositif renforce le rôle d’expert et de recours du CHRU dans le domaine de la télémédecine et s’inscrit dans la dynamique d’amélioration de la prise en charge des personnes âgées, menée par l’établissement lorrain.
Mises en place avec l’appui de Télésanté Lorraine, ces téléconsultations de gériatrie ont pour but d’optimiser la prise en charge médicale de personnes âgées résidant en EHPAD, et permettent aux résidents :
de bénéficier d’un avis gériatrique rapide et spécialisé dans des domaines tels que les pathologies cardio-vasculaires et pulmonaires, la psychiatrie, la dermatologie, l’aide à la prise en charge thérapeutique globale en soins palliatifs, etc.
d’éviter le transport et la multiplication des déplacements
de disposer d’un accès rapide aux soins et de voir leur prise en charge thérapeutique globale améliorée.
Et pour les établissements :
de rationaliser les coûts en évitant des hospitalisations et des frais de déplacement
de réduire les délais en cas de décisions d’hospitalisation. 

Concrètement, les médecins coordonnateurs des deux EHPAD, les Drs Denis Craus et Arnaud Morettini, évaluent, lors de staffs interdisciplinaires, la fragilité des résidents. En accord avec le médecin traitant, ils planifient si nécessaire une téléconsultation réalisée par les spécialistes et médecins experts présents au CHRU de Nancy, comme le Dr Julien Azzi du service Gériatrie dirigé par le Pr Athanase Benetos. A moyen terme, les deux EHPAD nancéiens ont pour objectif de programmer un peu plus de 10 téléconsultations gériatriques par mois, sur chaque structure.
Ce lancement marque le début d’un projet de télémédecine en milieu médico-social plus global, impliquant prochainement d’autres EHPAD convaincus par ce dispositif innovant. Il illustre également le rôle moteur du CHRU de Nancy en matière de télémédecine, déjà effective pour d’autres spécialités : filière AVC, neuroradiologie, consultations pré-anesthésiques, consultations de dermatologie pour les détenus. Parmi les nombreux projets en cours, l’ouverture à d’autres disciplines comme la chirurgie de la main, les urgences ou encore à destination des personnes handicapées.
Actuellement situé autour de 100, le nombre de téléconsultations par mois réalisées avec le service Odys de Télésanté Lorraine, tout domaine confondu, devrait atteindre près de 200 actes mensuels fin 2014.
C’est dans cette même logique d’amélioration de la prise en charge des personnes âgées à l’hôpital que le CHRU de Nancy a ouvert le 1er juin 2014 l’Unité de Gériatrie d’Entrées Directes (UGED). Mise au service des médecins généralistes, l’UGED est accessible via le réseau téléphonique Vill’Hôp où ils peuvent joindre en direct un médecin hospitalier gériatre senior qui répond à la prise en charge rapide pour un bilan programmé ou non d’un patient âgé de plus de 75 ans. L’UGED évite à ces personnes un passage inutile au Service d’Accueil des Urgences et des multi séjours à l’hôpital, susceptibles de fragiliser leur état de santé.

En savoir plus sur les téléexpertises et le service Odys
: https://www.sante-lorraine.fr/portail/les-services/odys,428,257.html et en vidéo ici https://crm.sante-lorraine.fr/fichiers/videos/video_odys.html

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.