Télémédecine : Acquisition d’un pont en juin 2002

Depuis le mois d'octobre 2000, le Réseau de Soins Périnatals d'Auvergne organise entre les différents centres hospitaliers des visioconférences hebdomadaires nommées téléstaffs. Cet outil est partie intégrante du projet régional de télémédecine. Le Réseau de Soins Périnatals d'Auvergne a organisé prés de 30 téléstaffs pour la période du 1er juin 2001 au 31 mars 2002 et ce dans le cadre du projet régional ATHOS (Auvergne Télémédecine HOSpitalière).

Cette activité représente 251 dossiers présentés par le CHU et 82 dossiers soumis pour avis par les établissements partenaires du projet ATHOS soit un total de 333 dossiers ce qui représente une moyenne de 11 dossiers par séance.
Sur 16 maternités, 14 ont une installation permettant de participer aux téléstaffs régionaux et chaque réunion hebdomadaire regroupe en moyenne 8 établissements.
Les 82 dossiers soumis par des maternités de niveau I et II ont donné lieu à 66 décisions de transfert de futures mamans dans le secteur de grossesse à haut risque de la maternité de l’Hôtel-Dieu.

Pour prendre sa pleine autonomie , le projet ATHOS prévoit l’acquisition d’un pont 16 ports pour la région Auvergne.

L’appel d’offre est en cours en vue d’une installation d’équipement en juin 2002 et une utilisation en routine à partir du mois de septembre. Les hôpitaux disposent d’un matériel de visioconférence binorme (H320/Numéris et H323/IP) qui correspondra à l’évolution future du système et notamment à la connexion des établissements du projet ATHOS sur le Réseau Régional Haut Débit en cours de déploiement à l »initiative du Conseil Régional.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.