Télésurveillance des insuffisants cardiaques : Grenoble pionnier

Télésurveillance à domicile, accompagnement thérapeutique, personnalisation des soins, prévention des complications... Le digital répond à la demande d'autonomie des patients et d'amélioration de l'efficience des soins. Le CHU Grenoble Alpes (CHUGA) a adopté ces solutions numériques au bénéfice des personnes souffrant d'insuffisance cardiaque. C'est le 1er établissement de santé de la région Auvergne Rhône-Alpes -et l’un des 1ers en France- à avoir signé une convention de partenariat de télésurveillance et accompagnement thérapeutique pour les malades cardiaques. Le service sera opérationnel début septembre 2017.

Télésurveillance à domicile, accompagnement thérapeutique, personnalisation des soins, prévention des complications…  Le digital répond à la demande d’autonomie des patients et d’amélioration de l’efficience des soins. Le CHU Grenoble Alpes (CHUGA) a adopté ces solutions numériques au bénéfice des personnes souffrant d’insuffisance cardiaque. C’est le 1er établissement de santé de la région Auvergne Rhône-Alpes -et l’un des 1ers en France- à avoir signé une convention de partenariat de télésurveillance et accompagnement thérapeutique pour les malades cardiaques. Le service sera opérationnel début septembre 2017.
Technologie Chronic Care ConnectTM
Le service de cardiologie du CHU Grenoble Alpes bénéficiera de la Technologie Chronic Care ConnectTM qui combine télésurveillance à domicile et accompagnement thérapeutique, réalisée par des infirmiers diplômés d’état, afin d’accompagner les patients insuffisants cardiaques tout au long de leurs parcours de soins et d’améliorer significativement leur survie. Pour rappel, il existe plus d’un million de personnes en France qui souffrent d’insuffisance cardiaque. Cette pathologie est d’ailleurs la première cause d’hospitalisation chez l’adulte, avec 160 000 hospitalisations par an.  
Cette nouvelle activité proposée par le CHU Grenoble Alpes s’intégrera dans le parcours de soins et permet un suivi renforcé entre les consultations médicales par les professionnels de santé, afin que ces derniers puissent réagir plus vite et éviter les complications.
L’accord a été signé dans le cadre du programme ETAPES* (Article 36) d’expérimentation en télémédecine avec CDM e-Health, filiale d’Air Liquide Healtcare. Innovation en organisation des soins, le programme national français ÉTAPES couvre le champ de la télémédecine (aussi appelé "Article 36"). L’article 36 est une initiative nationale qui vise à promouvoir le déploiement de la télémédecine chez les patients chroniques à domicile à risque d’hospitalisation.
Les enjeux de la médecine de demain sont nombreux. Pour répondre aux défis qui attendent les professionnels de santé, le CHU Grenoble Alpes (CHUGA) a bâti une stratégie mettant l’innovation scientifique, technologique et organisationnelle au service de la santé de tous les patients de l’arc alpin. Etablissement support du GHT Alpes Dauphiné, le CHUGA  ne cesse, au fil des années, de développer une médecine de plus en plus personnalisée, moderne et rapide. Opérationnelle dès le mois de septembre prochain témoigne de cette double volonté : s’appuyer sur les dernières technologies et placer chaque patient au cœur du système de santé.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.