TEP/TDM unique en France : une remorque de haute technologie à Tenon

Depuis le 9 mai 2009, les personnes devant effectuer un examen TEP/TDM* afin de détecter ou de suivre l'évolution d'une tumeur seront accueillies dans une remorque spécialement équipée, stationnée dans l'enceinte de l'hôpital Tenon (AP-HP). Pourquoi avoir installé un équipement de haute performance dans un espace aussi insolite ? Parce que les travaux de modernisation de l'hôpital Tenon (AP-HP) entraînent la fermeture du service de médecine nucléaire durant 5 mois. Cet aménagement expérimental permet à l'établissement de remplir sa mission en assurant la continuité des examens d'imagerie diagnostique, activité prépondérante dans la prise en charge des cancers.

Depuis le 9 mai 2009, les personnes devant effectuer un examen TEP/TDM* afin de détecter ou de suivre l’évolution d’une tumeur seront accueillies dans une remorque spécialement équipée, stationnée dans l’enceinte de l’hôpital Tenon (AP-HP). Pourquoi avoir installé un équipement de haute performance dans un espace aussi insolite ? Parce que les travaux de modernisation de l’hôpital Tenon (AP-HP) entraînent la fermeture du service de médecine nucléaire durant 5 mois. Cet aménagement expérimental permet à l’établissement de remplir sa mission en assurant la continuité des examens d’imagerie diagnostique, activité prépondérante dans la prise en charge des cancers.

Les atouts de la nouvelle génération de TEP/TDM
En raison des normes très strictes qui encadrent la sécurité en matière de radiations, cet équipement rendu mobile constitue une première en France. La machine TEP/TDM d’une génération nouvelle permet de réduire les doses de produits radio-pharmaceutiques administrées au patient grâce à un système de détection dit « temps de vol » et de réaliser l’examen en 20 minutes au lieu de près d’une heure précédemment. C’est une installation complète qui est embarquée dans la remorque, elle comporte en plus de la machine TEP/TDM : une enceinte de conditionnement des doses du produit selon le poids du patient, deux boxes d’injection et des WC sur cuves de décroissance radioactive. Ces cuves stockent les effluents jusqu’à un niveau permettant leur vidange selon les normes en vigueur, lorsque la radioactivité a disparu.

Pour les établissements hospitaliers ayant la pratique de la TEP et confrontés à la nécessité de rénover le service de médecine nucléaire, l’installation mobile propose une alternative intéressante.

Alliance médical a conçu et réalisé cette remorque de haute technologie. A terme, c’est la même machine TEP/TDM de Philips Healthcare qui sera installée dans le service de médecine nucléaire.

*tomographe par émission de positons couplé à un tomodensitomètre

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.