Toulouse : 4 médecins du CHU classés parmi les «150 meilleurs médecins de France»

Le mensuel « Capital » vient de publier le classement des « 150 meilleurs médecins de France ». En cardiologie, le professeur Didier Carrié, chef du service de cardiologie, et Meyer Elbaz, professeur des universités et praticien hospitalier du service de cardiologie sont reconnus comme des grands spécialistes pour la prise en charge des maladies cardiaques et la pose de stents. L’article salue aussi la mémoire du professeur Jacques Puel qui posa le premier stent endocoronaire au monde, en 1986 au CHU de Toulouse.

Le mensuel « Capital » vient de publier son classement des « 150 meilleurs médecins de France ». En cardiologie, le professeur Didier Carrié, chef du service de cardiologie, et Meyer Elbaz, professeur des universités et praticien hospitalier du service de cardiologie sont reconnus comme des grands spécialistes pour la prise en charge des maladies cardiaques et la pose de stents. L’article salue aussi la mémoire du professeur Jacques Puel qui posa le premier stent endocoronaire au monde, en 1986 au CHU de Toulouse.
En hématologie, Michel Attal, directeur de l’Institut Claudius Regaud et professeur des universités – praticien hospitalier du service d’hématologie du CHU, et Guy Laurent, professeur des universités – praticien hospitalier du service d’hématologie du CHU de Toulouse sont distingués par ce classement pour le traitement des leucémies, des myélomes et de la maladie d’Hodgkin. Cette distinction participe à la renommée du CHU, du pôle de recherche hospitalo-universitaire en cancérologie de Toulouse (CAPTOR), et plus généralement de l’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse (IUCT).
Pour établir le classement des 150 meilleurs médecins de France dans trente pathologies (cancers, maladies cardiaques, neurochirurgie, chirurgie… ) Capital s’est appuyé sur les données du site spécialisé dans les conseils aux patients en quête d’un deuxième avis médical. Il a interrogé 150 experts, dont une centaine de médecins. A leurs recommandations s’ajoutent des critères quantitatifs comme le nombre de publications scientifiques et aussi l’utilisation d’équipements de pointe, le recours à la chirurgie mini-invasive.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.