Toulouse endeuillé par le décès soudain d’une aide soignante

Dans un communiqué du 8 janvier 2018 à 17h, le CHU de Toulouse a fait part du décès soudain d’une aide-soignante du service de médecine nucléaire de l’hôpital Pierre-Paul Riquet, survenu la veille.
Dans un communiqué en date du 8 janvier 2018 à 17h, le CHU de Toulouse a fait part du décès soudain d’une aide-soignante du service de médecine nucléaire de l’hôpital Pierre-Paul Riquet.
L’établissement a précisé que son mari avait alerté la gendarmerie de sa disparition et malgré d’intenses recherches à l’extérieur et au CHU, mais l’employée n’a pu être retrouvée à temps. "Cette aide-soignante a été découverte inanimée dans les locaux de l’hôpital Pierre-Paul Riquet, dimanche 7 janvier".
Pour l’heure des enquêtes médico-judiciaire et administrative ont été diligentées.
"Son mari, ses enfants et ses amies se sont mobilisés pour les recherches et ont été accompagnés par les responsables de l’institution qui leur ont proposé le soutien de la Cellule d’urgence médicopsychologique (CUMP)".

"Cette professionnelle était reconnue comme une aide-soignante très investie, ayant tissé des liens forts avec les différents membres de l’équipe de médecine nucléaire. Cette équipe, particulièrement soudée, est très affectée par cette disparition que rien ne laissait présager à ses yeux".

"Toute la communauté hospitalière est profondément affectée par ce décès et exprime ses condoléances à sa famille, à ses proches et à ses collègues. La direction générale, la direction du pôle, la Cellule d’urgence médico-psychologique (CUMP) et le service de santé au travail rencontreront demain matin l’ensemble des membres de l’équipe pour les accompagner dans ce moment douloureux." 

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.