Toulouse lave son linge en groupement

Une seule blanchisserie pour 5 établissements ! La blanchisserie du Chapitre a réussi l’exploit de d’être certifiée ISO 9001 dés 2015. Forte de son label, la blanchisserie XXL a convaincu le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse, le Centre Communal d’Action Sociale de la ville de Toulouse, l’hôpital de Muret, l’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse-Oncopole et l’hôpital Joseph Ducuing de lui confier chaque jour leurs 21 tonnes de linge soit 45 000 pièces..
Une seule blanchisserie pour 5 établissements ! La blanchisserie du Chapitre a réussi l’exploit de d’être certifiée ISO 9001 dés 2015. Forte de son label, la blanchisserie XXL a convaincu le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse, le Centre Communal d’Action Sociale de la ville de Toulouse, l’hôpital de Muret, l’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse-Oncopole et l’hôpital Joseph Ducuing de lui confier chaque jour leurs 21 tonnes de linge soit 45 000 pièces.
Depuis le 1er janvier 2016, la blanchisserie est gérée par le Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) « Blanchisserie Toulousaine de Santé ». Les investissements des 5 fondateurs membres et associés sont désormais réunis en un seul outil de production.
Les atouts de la blanchisserie du Chapitre
Un prix de revient très performant parmi les meilleurs de France,
Un mixte article très diversifié pour une blanchisserie hospitalière,
Les tenues professionnelles livrées, dans leur majorité (60%) via des distributeurs automatiques de vêtements,
Une qualité garnatie par la certification ISO 9001 version 2008,
Un service de maintenance dédié spécialisé dans le process industriel
La blanchisserie toulousaine se démarque aussi par une importante mixité sociale de ses personnels et par leur encadrement spécialisé dans l’industrie. 
"La mutualisation des moyens publics s’inscrit totalement dans l’esprit des groupements hospitaliers de territoire (GHT) voulues par Loi de modernisation du système de santé." rappellent les responsables du nouveau GCS.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.