Toulouse : pour la 22e fois sur le podium au Palmarès 2019 du Point

Pour la 22ème fois dans le trio de tête du classement des hôpitaux du magazine « Le Point, paru le 22 août 2019, le CHU de Toulouse est 11 fois premier, 9 fois second, 2 fois troisième. "Une longévité exceptionnelle dans l’excellence" saluée par Marc Penaud, son directeur général. "Cette présence constante sur le podium est le résultat de l’engagement et de la compétence de tous les professionnels au bénéfice quotidien des patients. J’adresse aussi mes félicitations à nos amis des CHU de Bordeaux et de Lille qui occupent respectivement les deux premières places." a déclaré, fair-play, le responsable qui a saisi cette occasion pour présenter les grandes lignes du projet stratégique du CHU.

Pour la 22ème fois dans le trio de tête du classement des hôpitaux du magazine « Le Point, paru le 22 août 2019, le CHU de Toulouse est 11 fois premier, 9 fois second, 2 fois troisième. "Une longévité exceptionnelle dans l’excellence" saluée par Marc Penaud, son directeur général. "Cette présence constante sur le podium est le résultat de l’engagement et de la compétence de tous les professionnels au bénéfice quotidien des patients. J’adresse aussi mes félicitations à nos amis des CHU de Bordeaux et de Lille qui occupent respectivement les deux premières places." a déclaré, fair-play, le responsable qui a saisi cette occasion pour présenter les grandes lignes du projet stratégique du CHU.
Cette année, sur 582 établissements publics ou privés non lucratifs, le CHU de Toulouse (hôpital de Rangueil) se distingue particulièrement dans le domaine de la diabétologie (1ere place nationale, note : 19,11) de la cardiologie et de la chirurgie cardiaque et des artères : chirurgie des artères (1er, note : 18,41) infarctus du myocarde (2e, note :19,45) chirurgie cardiaque (2e : note 18,58), chirurgie des carotides (2e : note 18,26), et aussi traitement de l’hypertension artérielle, pose de stimulateurs cardiaques
La prise en charge du cancer chez l’enfant et l’adolescent au CHU de Toulouse est particulièrement mise à l’honneur pour le traitement des tumeurs cérébrales (2e, note :18,35), les cancers des os (3e, note : 17,83). La pédiatrie générale figure à la quatrième place du palmarès.
Ce classement met en évidence aussi l’excellence de la neurologie publique toulousaine (hôpital Pierre-Paul Riquet) pour la prise en charge des AVC (2e, note :18,83) et de la sclérose en plaque (3e). Le CHU de Toulouse, se positionne parmi les meilleurs centres en France en traumatologie-orthopédie-CMF : urgences traumatologiques (2e, note : 18,45), traumatologie de la face (2e, note : 18,18), chirurgie maxillo-faciale (2e, note : 19,03), chirurgie de l’épaule (5e, note : 18,13), prothèse de hanche (6e, note : 18,3) et aussi rhumatologie, prothèse et ligaments du genou…
Enfin la cancérologie publique toulousaine figure en très bonne place dans ce classement : tumeur du cerveau (3e, note : 18,52), cancer ORL à l’IUCT-O (3e, note :18,51), cancer de la prostate (4e, note : 18,90) et aussi cancers gynécologiques, cancer du rein, de la thyroïde, chirurgie des cancers osseux, onco-hématologie
Ces bons résultats arrivent au moment où le CHU de Toulouse vient d’adopter son projet stratégique 2018-2022 qui a pour vocation à conforter la place de Toulouse aux niveaux local, régional et national.

Le projet stratégique 2018-2022 : accompagner la transformation du CHU vers la médecine de demain

Demain la médecine sera préventive afin d’éviter la survenue des maladies ou de la dépendance, tout en apportant des solutions diagnostiques et thérapeutiques toujours plus efficaces. Ces progrès seront déployés dans un hôpital qui saura préserver ses valeurs de service public, fondées sur l’hospitalité et l’accueil à tout moment de tout patient sans autre considération que son besoin. Tel le sens du projet Inspire dans la lutte contre le vieillissement et la prévention de la dépendance, de la création récente de la Clinique Universitaire du Sport, de l’inauguration prochaine du Centre Européen de Réponse à la Catastrophe, et de nombreux autres projets médicaux en cours. L’innovation, au cœur des transformations, sera accélérée par Innov Pôle Santé
Le CHU de Toulouse de demain sera plus que jamais un hôpital universitaire moderne, travaillant en étroite collaboration avec les praticiens hospitaliers et libéraux des territoires de l’Occitanie Ouest, s’appuyant sur les nouvelles modalités de prise en charge, mini-invasives, permettant un retour rapide à domicile et sur des structures d’accueil modernes avec un nouvel hôpital régional pour enfants, et un site de Rangueil entièrement modernisé.
"Le cœur du CHU est constitué de ses professionnels, qui apportent chaque jour engagement, disponibilité et compétence à nos patients. C’est autour du développement des compétences, du projet de vie des professionnels au sein du CHU et de l’accompagnement des projets qu’ils portent que notre établissement continuera à se développer" a conclu le directeur général.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.