Touraine, terreau fertile pour le progrès scientifique

A Villandry, le patrimoine scientifique se greffe sur le patrimoine culturel ! En partenariat avec le CHRU et l'Université de Tours, le château de Villandry organise en juillet et en août une exposition sur le patrimoine médical de la Touraine «Touraine, jardins de santé et pépinières de savants». Le vaccin contre l'hépatite B n'aurait pas existé sans Philippe Maupas, et sans une lignée de chercheurs qui, depuis Bretonneau, ont oeuvré en Touraine pour promouvoir les vaccinations et plus généralement la santé. L'exposition met en évidence les rapports que 13 scientifiques entretiennent avec la nature, la botanique et la Touraine,

A Villandry, le patrimoine scientifique se greffe sur le patrimoine culturel ! En partenariat avec le CHRU et l’Université de Tours, le château de Villandry organise en juillet et en août une exposition sur le patrimoine médical de la Touraine «Touraine, jardins de santé et pépinières de savants». Le vaccin contre l’hépatite B n’aurait pas existé sans Philippe Maupas, et sans une lignée de chercheurs qui, depuis Bretonneau, ont oeuvré en Touraine pour promouvoir les vaccinations et plus généralement la santé. L’exposition met en évidence les rapports que 13 scientifiques entretiennent avec la nature, la botanique et la Touraine, à travers leurs portraits, herbiers, objets d’études et demeures. Le rayonnement de cette province est illustré par les nombreux réseaux de recherches et d’influence entretenus qu’elle irrigue depuis des décennies.

Sous le commissariat scientifique de Marc de Ferrière et Jean-Pierre Williot, Professeurs d’Histoire à l’Université Rabelais, et d’Hervé Watier, Professeur d’Immunologie à l’Université François Rabelais et au CHRU de Tours, le Château de Villandry et Henri Carvallo rend hommage à 13 scientifiques remarquables ayant vécu ou travaillé en Touraine.
De tradition culturelle, la Touraine n’en est pas moins une terre de scientifiques : de Rabelais à Thérèse Planiol en passant par Bretonneau, Chaumier, ou Debré, ces chercheurs ont occupé le devant de la scène du 16ème siècle à nos jours, dans leurs domaines d’études respectifs.

Une place reconnue, encore aujourd’hui, dans l’imagerie médicale et l’immunologie. Arrière petit-fils de Joachim Carvallo -compagnon de recherches de Charles Richet, Prix Nobel de Médecine en 1913 pour sa découverte du choc anaphylactique- Henri Carvallo a voulu montré la double filiation tourangelle des chercheurs tant sur le plan scientifique que sur le plan patrimonial et leur attachement à la botanique. 20 panneaux didactiques constituent l’exposition et représentent chacun un portrait, une biographie, un aperçu sur le domaine de recherches et sur les « filiations intellectuelles » des chercheurs – sorte de généalogie scientifique- ainsi qu’une carte qui localise leur demeure en Touraine. Les panneaux sont complétés d’herbiers anciens et de vitrines contenant ouvrages et petit matériel scientifique.

Exposition tout public, juillet et août 2009

A la disposition du public, un catalogue retracera l’histoire de
– Rabelais (1484 – 1553)
– Pierre-Fidèle Bretonneau (1778-1862), bienfaiteur de Chenonceau
– Frédéric Le Clerc (1810-1891)
– Edmond Chaumier (1853-1931), propriétaire de Plessis-les-Tours
– Ernest-Henry Tourlet (1843-1907), bienfaiteur de Chinon
– François-Pierre Le Roux (1832-1906), propriétaire de Villandry
– David Barnsby (1832-1916)
– Joachim Carvallo (1869-1936), propriétaire de Villandry
– Marcel Belin (1885-1950) et son fils Claude Belin (1914-1992)
– Robert Debré (1892-1978), bienfaiteur de Nazelles-Négron et Vouvray, père d’Olivier et Michel Debré
– Thérèse Planiol (1914-), propriétaire du château de Saint Senoch
– Paul Métadier, fondateur du Musée Balzac à Saché
– Philippe Maupas (1939-1981), propriétaire du Moulin de Touvoie (Rochecorbon) qui servit de cadre au tournage du film La Belle et La Bête de Cocteau.

Télécharger le dossier de presse : La Touraine,berceau des biotechnologies ?

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.