Touraine Val-de-Loire : un GHT de 28 établissements

Le GHT Touraine Val-de-Loire qui comptait jusqu'alors 18 établissements partenaires* compte désormais 27 établissements du fait de l'adhésion récente de 9 structures privées**. Au total ce GHT compte 6 894 lits et places dont 25% en MCO, 13% Soins de suite et de rééducation, 12% en psy, 3% unités de soins de longue durée, 36% maisons de retraite, 3% HAD, 8% services de soins infirmiers à domicile
Le GHT Touraine Val-de-Loire qui comptait jusqu’alors 18 établissements partenaires* compte désormais 28 membres du fait de l’adhésion récente de 9 structures privées**. Au total ce GHT concentre 6 894 lits et places soit 70% des lits MCO du département, 93% de la psychiatrie, 78% des lits de soins de suite et de rééducation, 100% unités de soins de longue durée, 74% des maisons de retraite et 100 % des places en HAD… 
Ces structures réunies autour du CHU de Tours vont composer ensemble un projet médical partagé. Les acteurs travailleront ensemble pour concilier l’offre de soins de proximité et si besoin la redéfinir et pour garantir la sécurité de prise en charge. Ils veilleront à fluidifier les parcours de soins autour de l’ambulatoire, accordant une vigilance particulière à la sortie du patient fragilisé vers les soins de suite de réadaptation et à partir de là vers l’EHPHAD qui l’accueillera in fine. Enfin, ils coordonneront leurs efforts pour apporter une réponse à l’augmentation de certaines pathologies comme les maladies mentales. 
Les nouveaux membres du GHT Touraine-Val-de-Loire
Le Centre Bois Gibert, Anas-Le Courbat, La Maison des Adolescents, L’Association SOS Médecins, La Clinique Vontes et Champgault,La Clinique Ronsard, Le Pôle de santé mentale La Confluence, Le Centre des Soins de Suite et de Réadaptation en addictologie Malvau, Le CMPR Bel-Air – Croix-Rouge française
Les 18 partenaires historiques
les centres hospitaliers du Chinonais, Loches, Amboise-Château Renault, Luynes, Sainte-Maure-de-Touraine et La Membrolle-sur-Choisille, les services d’hospitalisation à domicile de l’Assad ou de la HAD Val de Loire, les établissements de soins privés (Bois-Gibert, Bel-Air, Le Courbat) et les maisons de retraite médicalisées (Richelieu, L’Ile-Bouchard, Saint-Christophe-sur-le-Nais). 
Pour en savoir plus sur les GHT et suivre l’actualité du GHT Touraine Val-de-Loire consulter les publications de Patrick Faugérolas sous Linkedin

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.