Tourisme et handicap : le CHU participe

Les 26, 27 et 28 mars, dans le cadre des journées nationales «Tourisme et handicap », des visites seront organisées et adaptées aux différentes formes de handicap. A Besançon, sur l'initiative de l'Office de tourisme et de la Délégation Régionale au tourisme, l'association Bol d'air, le musée des Beaux-arts, le jardin botanique, le Haras national et le CHU se mobilisent…

Les 26, 27 et 28 mars, dans le cadre des journées nationales «Tourisme et handicap », des visites seront organisées et adaptées aux différentes formes de handicap. A Besançon, sur l’initiative de l’Office de tourisme et de la Délégation Régionale au tourisme, l’association Bol d’air, le musée des Beaux-arts, le jardin botanique, le Haras national et le CHU se mobilisent…

Le samedi, c’est l’apothicairerie de l’hôpital Saint-Jacques qui ouvrira ses portes aux personnes mal ou non voyantes. Fondé en 1686, l’hôpital Saint-Jacques conserve en effet l’une des plus belles pharmacies de France, constituée par l’apothicaire Gabriel Gascon vers 1680 et léguée à l’hôpital en 1692. C’est toute l’histoire et le contenu de cette officine qui fut utilisée jusqu’à la dernière guerre, qui seront livrés aux visiteurs. Par le biais du toucher, ceux-ci pourront également « visualiser » la fabuleuse collection de pots, des albarelli, chevrettes et autres contenants ayant été spécifiquement reproduits pour pouvoir être manipulés.
Conscient du fait que ces Journées Tourisme et Handicap constituent une véritable opportunité pour les personnes handicapées, le CHU proposera, à l’issue de cette visite, un verre de l’amitié.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.