Tours : 19 projets innovants dans l’escarcelle de son fonds de dotation

Le CHU de Tours a lancé son Fonds de Dotation, le 27 juin 2017, lors d’une soirée qui réunissait les mécènes, les chefs d’entreprises et les porteurs des projets hospitaliers sélectionnés. Le Fonds tourangeau doit permettre de financer 19 actions conçues en interne retenus pour leur aspect innovant au bénéfice des patients, des usagers et des professionnels. Les programmes ont été évalués à près de 2 M€.
Le CHU de Tours a lancé son Fonds de Dotation, le 27 juin 2017, lors d’une soirée qui réunissait les mécènes, les chefs d’entreprises et les porteurs des projets hospitaliers sélectionnés. Le Fonds tourangeau doit permettre de financer 19 actions conçues en interne retenus pour leur aspect innovant au bénéfice des patients, des usagers et des professionnels. Les programmes ont été évalués à près de 2 M€.

19 projets tourangeaux

MIEUX VIVRE À L’HÔPITAL 


AU COEUR DES SOINS – accueil des patients et des familles en réanimation neurochirurgie – 15 000 € – Reconfiguration des espaces d’accueil et d’attente pour les familles du service de réanimation neurochirurgie.
UNE ORIENTATION PLUS DOUCE À L’HÔPITAL – 90 000 € – Installation de bornes d’appels et de bornes interactives sur les parkings de Trousseau et Bretonneau.
LES YEUX DANS LES ÉTOILES – un décor pour humaniser le bloc opératoire – 38 000 € – Installation de plafonds lumineux « ciel bleu » et d’un aquarium interactif dans les sas des blocs opératoires de Trousseau et Clocheville.
CALIFORNIA OPTOS – pour un meilleur diagnostic de la DMLA – 130 000 € – Acquisition d’un laser rétinien grand angle pour un meilleur diagnostic des maladies rétiniennes.
POUR UNE HOSPITALISATION PLUS DOUCE

LES ACTIVITÉS THÉRAPEUTIQUES POUR CRÉER DES LIENS – 9 860,80 € – Développement d’un programme d’activités thérapeutiques et de réinsertion sociale et professionnelle (sport, théâtre, équithérapie, socioesthétique) en psychiatrie.
DES MOTS POUR APAISER LES MAUX – 7 000 € – Intervention d’un conteur marionnettiste professionnel dans les services pédiatriques de Clocheville pendant un an.
UN BAROMÈTRE DE LA QUALITÉ DE VIE – 9 000 € – Acquisition d’un outil numérique innovant et collaboratif d’intervention clinique qui met en lumière les forces et les progrès des patients. (Service de psychiatrie D)
RENFORCER L’ESTIME DE SOI PAR LE SPORT – 4500 € – Développement d’un programme de sport adapté en service de psychiatrie A : activités aquatiques, judo et sports collectifs.
LA RÉINSERTION PROFESSIONNELLE : « un outil thérapeutique » – 5300 € – Développement d’une méthode d’accompagnement individualisée à la réinsertion professionnelle pour les patients dans une visée thérapeutique.
L’EYE-TRACKING : « Faire parler le regard » – 228 300 € – Étendre le recours à l’eye-tracking à l’ensemble des services de réanimation du CHU de Tours.
FORMATIONS INNOVANTES
SE PERFECTIONNER EN SÉCURITÉ : « Jamais la première fois sur le patient » – 200 000 € – Acquisition de mannequins haute fidélité pour la formation des professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence.
JEU « INCENTIVE » DE PRÉPARATION AU PLAN BLANC – 890 € – Création d’un nouvel outil pour former les professionnels au plan blanc.
MÉDITATION DE PLEINE CONSCIENCE – 10 400 € – Formation des professionnels à cette technique de méditation et ouverture d’un « Espace de Silence » adapté aux méditations.
SOINS DE BOUCHE EN PALLIATIF, FORMATION ET GUIDE PRATIQUE – 4 000 € – Création et diffusion d’un « éventail des soins de bouche en palliatifs » pour rappeler aux professionnels les soins possibles et adaptés aux différents types de bouche.
MÉDECINE DU FUTUR

CANCERS DIGESTIFS : une prise en charge expérimentale pour améliorer les chances des patients – 117 500 € – Développement de deux techniques expérimentales pour le traitement de la carcinose péritonéale.
GROSSESSE CONNECTÉE, CONFORT ET SÉCURITÉ AMÉLIORÉS – 123 500 € – Développement d’un dispositif de médecine connectée dédié au suivi des grossesses pathologiques. 
CRIBLAGE MÉTABOLIQUE ET TOXICOLOGIQUE – 480 000 € – Acquisition d’un équipement permettant de renforcer la fiabilité des analyses biologiques et de réduire le temps de rendu des résultats.
HYPNOTISER POUR ANESTHÉSIER – 2 400 € – Acquisition de casques pour la pratique de l’hypnose au sein de l’unité de cardiologie interventionnelle.
EOS : développer la radioprotection pour les enfants – 550 000 €Acquisition d’un système de radiographie délivrant des images en moins de 20 secondes ainsi que des modélisations 3D en libérant des doses de rayons 6 à 30 fois plus basses que les systèmes numériques actuels.
Comme beaucoup d’établissements de soins, le CHU de Tours reçoit déjà régulièrement des dons, donations et legs de valeur variable, de la part d’entreprises, d’associations et de particuliers souhaitant manifester leur attachement à l’institution. Le Fonds de dotation donne un cadre à cette générosité qui se déroule en toute transparence et dans le respect de l’éthique. 

Accélérateur de projets innovants au service de l’amélioration de l’accueil, de la prise en charge de la qualité des soins et des conditions de vie au travail, le Fonds de dotation est reconnu d’intérêt général. Pour chaque don des particuliers soumis à l’impôt sur le revenu, il est possible de bénéficier d’une déduction fiscale à hauteur de 66 % du montant du don, dans la limite de 20 % du montant imposable (article 200 du CGI). Pour les entreprises, cela correspond à une réduction d’impôt à hauteur de 60 % du montant du don dans la limite de 0,5 % du chiffre d’affaires annuel HT (article 238 bis du CGI). 

Le Fonds de dotation peut également collecter les dons des particuliers soumis à l’Impôt sur la fortune.

Pour en savoir plus www.chu-tours.fr/mecenat

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.