Tours « Horizon 2026 » : toutes les activités de soins regroupées sur Trousseau et Bretonneau

Le Ministère de la Santé valide le projet de regroupement de l’ensemble des activités du CHU sur deux sites réaménagés de Trousseau et de Bretonneau ; un investissement de 320 M€ sur 10 ans. Ce programme prévoit notamment la construction sur le site de Trousseau, d’un nouvel ensemble de 70 000 m2. Cette restructuration d’ampleur sera accompagnée par un plan d’acquisition de nouveaux équipements et par le déploiement de nouvelles technologies pour un montant estimé à 330 M€. Au total, le CHU investira 650 M€ dans l’économie régionale et nationale, pour offrir des soins de qualité au meilleur coût et renforcer son attractivité sur les prochaines décennies.
Le Ministère de la Santé valide le projet de regroupement de l’ensemble des activités du CHU sur deux sites réaménagés de Trousseau et de Bretonneau ; un investissement de 320 M€ sur 10 ans. Ce programme prévoit notamment la construction sur le site de Trousseau, d’un nouvel ensemble de 70 000 m2. Cette restructuration d’ampleur sera accompagnée par un plan d’acquisition de nouveaux équipements et par le déploiement de nouvelles technologies pour un montant estimé à 330 M€. Au total, le CHU investira  650 M€ dans l’économie régionale et nationale, pour offrir des soins de qualité au meilleur coût et renforcer son attractivité sur les prochaines décennies.
« Horizon 2026 »  a reçu l’aval du Comité interministériel de la Performance et de la Modernisation de l’Offre de Soins Hospitaliers (COPERMO), jeudi 20 avril 2017. Le niveau d’aide apporté par l’Etat à ce projet a été fixé à hauteur de 75 M€, soit 23 % du montant global de l’opération. La validation du projet par le Ministère des Affaires Sociales et de la Santé est la concrétisation de plusieurs années de mobilisation des professionnels de l’établissement et des acteurs locaux. C’est aussi le point départ d’une réflexion d’ensemble sur les composantes de l’hôpital du futur, en intégrant au projet organisationnel et architectural, les enjeux du numérique, et d’un nouveau lien
ville/hôpital avec notamment la création d’une nouvelle ligne de tramway.
Une nouvelle répartition des activités
Le site de Bretonneau, récemment reconstruit, réunira les activités de pédiatrie, de gynécologie-obstétrique, de cancérologie et de médecine spécialisée. La spécificité d’un hôpital pédiatrique dédié s’y trouvera préservée dans des locaux modernisés et adaptés. Celui de Trousseau assurera la grande majorité des activités chirurgicales adultes, et toutes les prises en charge liées à l’urgence et aux soins critiques.
L’hospitalisation de psychiatrie se structurera autour d’un nouveau bâtiment sur le site de Trousseau, qui lui permettra de se regrouper en un ensemble unique à la mesure des prises en charge qui demeurent complétées par les structures ambulatoires de ville.
A terme, cette transformation permettra :
− de simplifier et faciliter le parcours des patients en rapprochant de manière plus cohérente les services qui concourent à la prise en charge de chaque pathologie ;
− d’améliorer très notablement le confort hôtelier des patients hospitalisés, conformément à l’évolution des attentes de la société ;
− de conforter son attractivité pour les professionnels, en améliorant la qualité de vie au travail, en adaptant les organisations, en accompagnant l’émergence de nouveaux métiers, et en offrant des locaux et des équipements ergonomiquement plus adaptés ;
− de renforcer son hôpital pédiatrique en lui offrant des locaux dédiés et modernisés.
Le CHU, pôle d’attraction de la nouvelle métropole tourangelle et référent départemental
La modernisation du CHU s’inscrit dans la dynamique territoriale d’une agglomération tourangelle désormais élevée au rang de métropole. Unique CHU de la région Centre Val-de-Loire et acteur engagé dans le maillage interrégional des Hôpitaux Universitaires du Grand Ouest (HUGO), le CHU présentera le visage d’un service public moderne, de qualité et adapté au progrès. Il confortera son rôle de référent régional et d’établissement support du groupement hospitalier de territoire (GHT) du département.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.