Troubles de l’équilibre : le centre spécialisé de l’hôpital Nord

Vertiges et instabilités, depuis 2 ans, une équipe du service ORL de l’hôpital Nord s’est spécialisée dans l’exploration des troubles de l'équilibre. Des symptômes qui peuvent entraîner des chutes lourdes de conséquence notamment pour les personnes âgées. Chaque année 1 500 patients souffrant de pertes d'équilibre viennent consulter le service ORL, du pavillon Etoile à l’hôpital Nord (AP-HM). Grâce aux travaux de recherche menés avec le CNRS sur l'oreille interne et aux équipements de haute technologie scanner, plate-forme posturographique...

Vertiges et instabilités, depuis 2 ans, une équipe du service ORL de l’hôpital Nord s’est spécialisée dans l’exploration des troubles de l’équilibre. Des symptômes qui peuvent entraîner des chutes lourdes de conséquence notamment pour les personnes âgées. Chaque année 1 500 patients souffrant de pertes d’équilibre viennent consulter le service ORL, du pavillon Etoile à l’hôpital Nord (AP-HM). Grâce aux travaux de recherche menés avec le CNRS sur l’oreille interne et aux équipements de haute technologie scanner, plate-forme posturographique… le service est en mesure de réaliser un bilan fonctionnel précis et de proposer un traitement adapté : intervention chirurgicale, médicaments ou rééducation vestibulaire par un kinésithérapeute spécialisé.

«  L’important est la compréhension scientifique de ces troubles, qui nous permet d’établir un diagnostic précis et d’adapter les traitements en fonction de chaque patient », explique le Pr Jean-Pierre Lavieille, chef du service ORL – Chirurgie cervico-faciale de l’hôpital Nord.
Le bilan fonctionnel
Interrogatoire médical,  examen clinique, imagerie, bilan auditif et tests d’explorations fonctionnelles, rien n’est laissé au hasard lors de la consultation spécialisée assurée par le Dr Maya Elzière. Chaque salle du service des explorations correspond à une partie de l’oreille interne : la vidéonystagmographie, les potentiels évoqués otolithiques, la verticale visuelle subjective. La posturographie  analyse la fonction d’équilibration dans sa globalité. Un nouvel outil (Echodia) permet, entre autres, de faire le diagnostic d’Hydrops, retrouvé dans la maladie de Ménière. D’autres tests portent sur l’évaluation de l’audition (potentiels évoqués auditifs, etc.).
Les examens spécifiques de l’équilibre, de la posture, indiquent avec précision quels sont les dysfonctionnements et pourquoi l’oreille interne n’arrive plus à harmoniser les mouvements.
Avec le Dr Elzière,  Laurence Demanze, chercheur associé au Laboratoire de Neurosciences Intégratives et Adaptatives (UMR 7260) explore les vertiges et instabilités à l’aide d’outils perfectionnés. « La recherche est primordiale si l’on veut progresser », souligne le Pr Lavieille.
Pour en savoir plus
Émission C la santé coproduite par l’AP-HM et LCM
http://www.youtube.com/watch?v=U3Jnt0xhCoM&feature=plcp

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.