Tumeurs cérébrales : Lille s’équipe d’un Gamma Knife de dernière génération

Un Gamma Knife Icon® de dernière génération vient compléter le plateau technique du CHU de Lille qui s'était déjà doté d'un premier appareil de ce type en 2004*. Grâce à sa haute technologie, cet outil de radiochirurgie permet d’administrer avec une extrême précision, une forte dose de radiation en une seule séance sur les lésions à traiter, tout en allégeant au maximum la dose absorbée par les structures voisines et en limitant les effets secondaires de l’irradiation. Indolore, cette technique associe la précision mécanique à la sophistication du logiciel pour une sécurité renforcée pour le patient. Le nouveau Gamma Knife apporte des améliorations sensibles notamment sur les chirurgies complexes, rendant les interventions moins lourdes et moins invasives et limitant les suites opératoires ainsi que la durée de séjour.

Un Gamma Knife Icon® de dernière génération vient compléter le plateau technique du CHU de Lille qui s’était déjà doté d’un premier appareil de ce type en 2004*. Grâce à sa haute technologie, cet outil de radiochirurgie permet d’administrer avec une extrême précision, une forte dose de radiation en une seule séance sur les lésions à traiter, tout en allégeant au maximum la dose absorbée par les structures voisines et en limitant les effets secondaires de l’irradiation. Indolore, cette technique associe la précision mécanique à la sophistication du logiciel pour une sécurité renforcée pour le patient. Le nouveau Gamma Knife apporte des améliorations sensibles notamment sur les chirurgies complexes, rendant les interventions moins lourdes et moins invasives et limitant les suites opératoires ainsi que la durée de séjour.
Avec 7 500 patients pris en charge depuis 14 ans, les équipes de radiothérapie, neurochirurgie et neuroradiologie du CHU de Lille et du Centre Oscar Lambret ont acquis une expertise et développé un parcours de soins coordonné entre les deux établissements réunis au sein du Centre Régional de Référence en Cancérologie (C2RC). "Le Gamma Knife est utilisé pour traiter des pathologies diverses du cerveau, le plus souvent bénignes comme des tumeurs de petits volumes ou des malformations artério-veineuses, qui vont pouvoir être traitées sans ouvrir le crâne du patient et sans anesthésie générale" détaille le Pr Nicolas Reyns, Neurochirurgien du CHU de Lille. Les indications de la radiochirurgie portent notamment sur le traitement des malformations artério-veineuses cérébrales, des neurinomes du système auditif, des tumeurs bénignes de la base du crâne, de métastases cérébrales et de certains aspects de la neurochirurgie fonctionnelle (épilepsies pharmaco-résistantes, névralgies faciales, tremblements….) L’innovation apportée par ce nouvel équipement va permettre aux équipes de développer et élargir l’offre de prise en charge des patients souffrants de pathologies du cerveau.
Ce nouveau Gamma Knife Icon® est le 3ème équipement de ce type en France avec Marseille et Paris, et le seul au nord de Paris. Son investissement d’un montant de 4,7 millions d’euros, a été co-financé grâce au soutien du Conseil Régional des Hauts-de-France à hauteur de 940 000  euros. Après 2 mois de chantier et le feu vert des Autorités de Sûreté Nucléaire, ce fleuron technologique a accueilli ses premiers patients  mi-mars 2018.  
Retrouvez la vidéo de présentation du Gamma Knife Icon® 

Sur le même sujet 
*Inauguration à Lille du 2ème Gamma Unit de France – nov 2004 p12 
Opérationnel depuis janvier 2004 au CHRU de Lille, et deuxième appareil de ce type installé en France après Marseille, le Gamma Knife représente une avancée médicale majeure… https://www.reseau-chu.org/fileadmin/reseau-chu/user_upload/bulletin_semestriel/reseau_chu_18.pdf

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.