TV, internet, des loisirs et bientôt le room service

L'accès aux distractions : une autre forme d'humanisation. Le renouvellement du marché des téléviseurs a été l'occasion pour Poitiers de concevoir un pack multimédia pour ses patients comprenant la télévision, le téléphone et bientôt : l'accès à internet haut débit sans fil. Pour surfer sur la toile, les personnes hospitalisées pourront se connecter à partir de leur ordinateur portable. Il leur en coûtera 4 euros par jour et 8 euros si elles doivent louer un terminal.

L’accès aux distractions : une autre forme d’humanisation. Le renouvellement du marché des téléviseurs a été l’occasion pour Poitiers de concevoir un pack multimédia pour ses patients comprenant la télévision, le téléphone et bientôt : l’accès à internet haut débit sans fil. Pour surfer sur la toile, les personnes hospitalisées pourront se connecter à partir de leur ordinateur portable. Il leur en coûtera 4 euros par jour et 8 euros si elles doivent louer un terminal.

L’offre télévision est à 3,40 euros par jour

– le canal interne de l’hôpital chaîne 7 diffuse des informations pratiques sur les modalités de séjour, la vie de l’hôpital, des conseils santé et le programme des manifestations organisées par l’établissement…

– un bouquet à 3,40 euros par jour pour les CHAINES TNT (TF1 , FR2, FR3, ARTE, M6, CANAL CINEMA, CANAL +, CANAL + SPORT, LCP PUBLIC SENAT, FR 5, TMC, I TELE, Virgin, NT1, FR4, BFM TV, W9, NRJ, DIRECT 8…) et les chaînes étrangères généralistes BBC anglaise, 2DF allemande, TVE espagnol, Rai 2 italienne et aussi une chaîne algérie, Egyptienne

Quant au téléphone, l’abonnement à la ligne s’élève à 3.80 euros. A ce montant s’ajoutent les communications aux tarifs de France Telecom majorées de 30%. Ce qui donne un prix-minute des appels fixe vers fixes en national d’approximativement 0,17 euro en heures creuses et 0,20 euro en heures pleines – le coût de mise en relation de 0,14 euro est compris.

Les locations de TV et téléphone se font aux boutiques Relais H qui gèrent l’ensemble des services. En dehors de leurs heures d’ouverture, il est possible de passer commande à partir des postes interactifs installés -dans un premier temps – dans les chambres du pôle régional de cancérologie. A terme toutes les télévisions des sites de la Milétrie deviendront interactives, le câblage des bâtiments est en cours.

Poitiers : un CHU avec room service !

Plus de loisirs, Plus de confort ! Grâce à leur télécommande les malades pourront bientôt se connecter au catalogue de la vidéothèque et réserver en ligne une comédie, un reportage ou des dramatiques, histoire de distraire leurs soirées… Enfin confort suprême, la zapette donnera accès au room service : boissons, repas légers… Une seule obligation : respecter les recommandations du médecin !

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.