Votre navigateur ne supporte pas Javascript. Pour une meilleure navigation activez le javascript.
  • page facebook de reseau CHU
  • page Tweeter de reseau chu
  • abonnez-vous à nos flux RSS
Agrandir le texte Diminuer le texte

Un 2ème Petscan en Lorraine

CHR de Metz-Thionville - mardi 29 mai 2007. 5129 vu(s)

En 2006, le Service de Médecine Nucléaire du CHR de Metz-Thionville a fait l'acquisition d'un Petscan, le deuxième en Lorraine après Nancy. D'un coût total de 3,05 millions d'euros, le Petscan a été financé à hauteur de 66% par le Conseil Régional et le Conseil Général, de 24% par le CHR et de10% par la ligue contre le cancer. Des aménagements ont été nécessaires à son installation ; les travaux d'un montant de 840 000 euros ont été entièrement pris en charge par le CHR. 1 500 actes par an devront être réalisés pour rentabiliser cet investissement.

La Tomographie par Emission de Positons couplée au Scanner constitue une avancée considérable dans la prise en charge et le traitement des cancers. Diagnostiqués mieux et plus tôt, ils seront soignés plus efficacement tout en préservant le confort du malade.

Déroulement de l'examen
Le radioélément est injecté au patient, à jeun et au repos complet. L'examen commence environ une heure après. Le patient est allongé sur un plan coulissant centré dans un anneau cylindrique constituant le Petscan (gamma-caméra+scanner). L'enregistrement des rayonnements radioactifs permet de restituer des images qui subissent ensuite un traitement informatique. On obtient des visuels en couleurs et en trois dimensions qui donneront une idée de la consommation en glucose des organes étudiés. On sait que les cellules cancéreuses sont de plus grandes consommatrices de glucose que les cellules bénignes. La réalisation de l'examen PET nécessite habituellement au moins 3 heures. Cependant le patient n'est positionné sous la machine qu'entre 30 et 40 minutes..

Le petscan, un plus pour le diagnostic et l'évaluation du traitement contre le cancer. Grâce à ce nouvel équipement, les équipes pourront mesurer l'étendue de la pathologie, délimiter précisément les cibles à irradier, évaluer l'efficacité d'un traitement, identifier l'existence d'un éventuel foyer résiduel après traitement, détecter précocement les récidives, mieux différencier les tumeurs malignes des tumeurs bénignes et affiner la chimiothérapie.


Catégorie : High tech, CHR Metz-Thionville

Pour plus d’information : CHR Metz-Thionville


Les commentaires pour cet article :


Pas de commentaire

Ajouter un commentaire


L’afflux de spams et de messages publicitaires rend obligatoire l’insertion de filtres. Pour que cet espace continue à bien remplir sa fonction de passerelle entre les internautes et les institutions, nous vous invitons à remplir les cadres ci-dessous ainsi que le code qui figure dans l'image avant de nous transmettre votre commentaire. Merci de votre compréhension.



*



*

*



*


* - champ obligatoire

Voir les règles de l'espace réaction

newsletter la carte des CHU

Welcome to France University Hospitals

Se faire soigner dans un CHU de France

reseau-chu international

32 établissements de pointe
vous accueillent

picto reseau-chu international

Les rendez-vous santé

  • 25 novembre : journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes
  • 27 novembre : journée nationale de la trisomie 21
  • 29 novembre : semaine internationale de la science et de la paix
  • 1 décembre : journée mondiale de Lutte contre le SIDA
  • 1 décembre : journée mondiale de Lutte contre le SIDA
Voir toutes les dates ...
1ère mondiales médicales les chu en 2020 culture et sante La communication des CHU Article les plus lus publications de reseau-chu offre emploi dans le médicale soumettre un article

Mis à jour le :  23-11-2020