Un centre régional pour les soins palliatifs

Ce centre remplit une triple mission : coordonner les trois unités mobiles de soins palliatifs, mettre à la disposition des personnes atteintes d'une maladie évolutive et mortelle et de leurs proches un espace public d'accompagnement et développer un enseignement sur les soins palliatifs.

Ce centre remplit une triple mission : coordonner les trois unités mobiles de soins palliatifs, mettre à la disposition des personnes atteintes d’une maladie évolutive et mortelle et de leurs proches un espace public d’accompagnement et développer un enseignement sur les soins palliatifs.

Dès 1995, le Centre hospitalier universitaire de Bordeaux a ouvert une unité de soins palliatifs sur le site de l’hôpital Saint-André et mit en place une équipe mobile intra-hospitalière et de consultations externes « analgésie et soins palliatifs ».

Ce nouveau pôle de compétence avait pour vocation d’accueillir et de traiter les personnes atteintes de souffrances intenses et complexes liées à une maladie évolutive et mortelle (dans 90% des pathologies cancéreuses).

Deux autres équipes mobiles ont ensuite complété le dispositif :
– une extra-hospitalière pour la communauté urbaine de Bordeaux, chargée d’améliorer les retours, le maintien et la prise en charge des urgences à domicile,
– une autre régionale, participant à la création et à la coordination d’un réseau Aquitain.

Ces projets ont rendu nécessaires l’ouverture d’un lieu de référence : le centre régional d’accompagnement et de soins palliatifs à l’hôpital Xavier Arnozan.

Inauguré le 13 novembre 2003, le centre accueille les trois équipes mobiles de soins palliatifs (CHU, régionale et domicile). L’objectif est de mettre à la disposition des patients en fin de vie et de leurs proches un espace public d’accompagnement dont les missions ne sont plus l’hospitalisation mais l’accueil (hospitalité), la transversalité, la coordination et l’enseignement.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.