Un « espace bien-être » au CHU !

Le jeudi 10 mai, le service de chirurgie viscérale et transplantations (CVT) inaugurera officiellement l'ouverture d'un « espace bien-être ». Une démarche innovante dans le secteur hospitalier français, qui va permettre aux patients accueillis dans ce service de bénéficier gratuitement de soins de mieux être et d'accompagnement.

Le jeudi 10 mai, le service de chirurgie viscérale et transplantations (CVT) inaugurera officiellement l’ouverture d’un « espace bien-être ». Une démarche innovante dans le secteur hospitalier français, qui va permettre aux patients accueillis dans ce service de bénéficier gratuitement de soins de mieux être et d’accompagnement.

Le Pr Bernard Descottes, responsable du service de chirurgie viscérale et transplantations, a initié et soutient depuis plusieurs mois ces soins destinés à une meilleure prise en charge du stress, de l’angoisse, de la souffrance liés à l’hospitalisation, l’acte chirurgical, la maladie des patients et parfois aussi, dans des situations difficiles, des accompagnants.

Ces « soins de mieux-être et d’accompagnement » étaient jusqu’à présent exclusivement proposés dans les chambres des patients qui exprimaient le souhait d’en bénéficier. Dorénavant, leurs bénéficiaires auront aussi la possibilité de profiter de ces soins de relaxation, de confort, de modelages détente et de sophrologie au sein d’un espace dédié et aménagé spécifiquement : clair, spacieux, et équipé pour pouvoir diffuser des musiques relaxantes.

Deux jours par semaine, ces soins sont dispensés par deux personnels qualifiés employés par le CHU : Mme Sandrine Guillot, infirmière diplômée d’état détachée aux soins psycho esthétiques, et Mme Caroline Roussin, relaxologue, sophrologue et formée aux soins psycho esthétiques.

Le travail est adapté à chaque patient selon ses souhaits et sa pathologie, et effectué en binôme ou en individuel. Un service proposé à trois moments clefs pour le patient : en pré-opératoire (à la consultation), lors du séjour hospitalier, et enfin en post-opératoire (au moment de la consultation de contrôle).

Il est important de souligner que ces soins sont totalement gratuits pour les patients, permettant ainsi à chacun de pouvoir, sans distinction, bénéficier d’un accompagnement de qualité.

Accueil Espace bien-être – Service de chirurgie viscérale et transplantations.
05 55 05 62 14

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Fumagilline, itinéraire d’une réapparition

L’information a été reprise par plusieurs médias. Pour soigner un jeune patient, les Hospices Civils de Lyon ont recréé un médicament disparu de la circulation : la fumagilline. Si ce dernier fait office de remède miracle, sa fabrication tient davantage de l’abnégation des équipes du CHU qui, à l’heure actuelle, se battent pour en pérenniser la production.

Dossier : L’endométriose

En Janvier 2022, Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d’une stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, maladie gynécologique mieux connue depuis quelques années et qui touche aujourd’hui une femme sur dix. Notre dossier.

Urgences : “La régulation médicale apparaît comme une solution pertinente pour garantir la qualité de la prise en charge”

Responsable d’une “mission flash” d’un mois pour les urgences – déjà contestée par plusieurs organisations qui craignent un énième rapport sans réelle traduction en actes -, François Braun était présent quelques jours auparavant au Salon Santexpo pour parler du Services d’accès aux soins. Le Chef du pôle Urgences santé mentale au CHR de Metz-Thionville et président de Samu-Urgences de France voit dans le SAS, déjà déployé sur vingt-deux sites pilotes en France, qu’il une solution de désengorgement efficace des urgences. Explications.