Un événement artistique stupéfiant à Limoges pour promouvoir le don d’organes

La Coordination Hospitalière des Prélèvements d’Organes et de Tissus (Chpot) du CHU de Limoges et la galerie d’art ultra-contemporaine Anne Valérie Paris (Gallery) de Lille organisent ensemble un événement artistique d’exception afin de promouvoir le don d’organes. Du 19 au 23 juin 2012, l’exposition « Don d’organes, Don de soi ?» réunira à Limoges 23 artistes contemporains et autant d’œuvres. L’invitée d’honneur présentant également une dizaine de réalisations complémentaires. Information, stand et vente aux enchères rythmeront une semaine sous le signe de "Culture et Santé Publique".

La Coordination Hospitalière des Prélèvements d’Organes et de Tissus (Chpot) du CHU de Limoges et la galerie d’art ultra-contemporaine Anne Valérie Paris (Gallery) de Lille organisent ensemble un événement artistique d’exception afin de promouvoir le don d’organes. Du 19 au 23 juin 2012, l’exposition « Don d’organes, Don de soi ?» réunira à Limoges 23 artistes contemporains et autant d’œuvres. L’invitée d’honneur présentant également une dizaine de réalisations complémentaires. Information, stand et vente aux enchères rythmeront une semaine sous le signe de "Culture et Santé Publique".
Le Dr Nicolas Pichon, médecin coordonnateur de la Coordination Hospitalière des Prélèvements d’Organes et de Tissus (Chpot) du CHU de Limoges, voulait un projet fort et différenciant pour la journée nationale du don d’organes (22 juin 2012). Ainsi, l’événement « Don d’organes, Don de soi ?» réunira pendant 5 jours à Limoges les œuvres de céramistes, peintres, plasticiens, sculpteurs, photographes, autour de cette cause nationale. Ils seront 23 artistes de toute la France, de Belgique et d’Angleterre à avoir répondu favorablement à l’invitation d’Anne Valérie Paris (Gallery) pour participer à la promotion du don d’organes.

Sur une scénographie originale , le Pavillon du Verdurier, magnifique salle d’exposition du centre ville, proposera aux visiteurs de réfléchir, de s’étonner, de s’émouvoir et de s’informer sur le geste du don d’organes. Une exposition qui ne laissera personne insensible…
Le Limousin se distingue par le dynamisme de ses activités de prélèvement C’est en effet la région française qui enregistre en effet, le plus fort taux de donneurs et le plus fort taux de prélèvement par nombre d’habitants en 2011. Pour autant, une communication vers le grand public est nécessaire pour augmenter encore ces scores et surtout, sensibiliser davantage les proches des donneurs. Avec le soutien de l’Agence Régionale de Santé (ARS) Limousin et de la ville de Limoges, le CHU de Limoges ajoute donc cette nouvelle action à sa politique d’action culturelle qui s’inscrit aussi dans le cadre du programme interministériel "Culture et santé".
Affiches, invitations et blog dédié à l’événement et aux artistes participants (www.dondorganes-dondesoi.org.html) vont accompagner ce projet, qui sera ponctué d’une vente aux enchères des œuvres exposées le 22 juin à partir de 18 h 30 et dont l’ensemble des bénéfices seront reversés à l’association ADOT 87.
Les artistes : Elsa ALAYSE – Céramiste, peintre – Invitée d’Honneur  / Sylvie DERELY – Sculpteur / Fabrice POITEAUX – Photographe / Gisèle NOTEBAERT – Céramiste / Anne HOPE-JONES – Photographe – Plasticienne / Thierry BARRE – Photographie mise en scène  / Cyril LE VAN – Plasticien / Eric CREMER – Peintre / David VEROONE – Peintre / Mimi the Clown – Pochoiriste / Patricia PAPIN – Photographiste / Marc DUBORD – Photographe / Frédéric LAVAUD – Plasticien Assembleur / Jérôme GOENEUTTE – Photographie mise en scène et photographe / Jean-Luc LOOTVOET – Peintre / Sylvette MANTE-RUCHE – Peintre / Doris STRICHER – Photographe / Béatrice GRAAS – Peintre / Dominique ALBERTELLI – Peintre / Anne Valérie PARIS – Peintre, photographe / ELIZ – Photographe /Alexandre ADAMCZYK – Photographe

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.