Un laboratoire de sécurité L3 au CHU

Le CHU de Saint-Etienne dispose désormais d'un laboratoire de niveau L3 dans le secteur infectieux du Plateau de Biologie. Centre d'innovation et de recherche, le Plateau de Biologie a ouvert en mai dernier sur le campus hospitalo-universitaire Nord et regroupe sur un même site l'ensemble des laboratoires du CHU.

Le CHU de Saint-Etienne dispose désormais d’un laboratoire de niveau L3 dans le secteur infectieux du Plateau de Biologie. Centre d’innovation et de recherche, le Plateau de Biologie a ouvert en mai dernier sur le campus hospitalo-universitaire Nord et regroupe sur un même site l’ensemble des laboratoires du CHU.

Le laboratoire L3 vient ainsi renforcer les moyens de recherche du CHU en matière de bactériologie et de virologie. Cet équipement de pointe permet de manipuler les cultures de germes potentiellement dangereux comme les myco-bactéries (tuberculose et bactéries apparentées), le HIV, la grippe aviaire…

Jusqu’à présent, seule la faculté de médecine de Saint-Etienne disposait d’un tel laboratoire dans le cadre de ses activités de recherche. Ce nouvel équipement sera donc particulièrement utile en vue d’un diagnostic ou de recherches de certains agents infectieux.
L’installation du laboratoire L3 a nécessité une conception très spécifique. En effet, ce laboratoire est en dépression, impliquant une filtration absolue de l’air et comportant un triple sas de sécurité. Il se distingue d’un équipement de classe 2 par le confinement total des agents infectieux.

En cas d’épidémie de grippe aviaire dans le département de la Loire, ce laboratoire viendra en appui du centre lyonnais, référent en la matière. Les analyses réalisées pour déterminer si tel patient est porteur du virus seront ainsi effectuées au CHU de Saint-Etienne.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.