Un lieu dédié à l’information des patients au sein du service radiothérapie

Les états généraux des malades du cancer organisés par le Ligue et les témoignages des personnes malades ont montré un besoin croissant d'informations ; une demande que l'équipe de radiothérapie du Centre Hospitalier Lyon Sud du Dr Romestaing a voulu satisfaire.

Partant d’un double constat :
– La difficulté pour le médecin d’aborder tous les aspects de la prise en charge des patients au cours de la première consultation,
– un vécu traumatique et sidérant de l’annonce du cancer rendant complexe la mémorisation des informations pour le patient, l’équipe hospitalière a ouvert en février 2001 un lieu d’informations et d’écoute baptisé « Cristal-line », situé au sein même du service. Dans ce lieu animé par la psychologue et par les aides soignantes, les patients peuvent consulter les revues, livres, articles sur le cancer et ses traitements notamment sur la radiothérapie, la curiethérapie, les effets secondaires, les prothèses. Des documents papier et vidéo sont également disponibles sur les droits de la personne malade, les associations culturelles et sportives adaptées, les lieux d’écoute, les groupe de paroles?
Cet espace est aussi ouvert au personnel médical, aux infirmières et aux accompagnants.

L’impact positif de l’information
L’information aide les personnes malades à reprendre le contrôle sur un corps d’où la maladie a émergé par surprise. De ce fait, elle facilite l’acceptation du traitement et une meilleure participation au soins. L’information loyale et compréhensible, évolutive au fil de la maladie instaure une relation de respect et d’alliance téhrapeutique.

Objectifs à court terme
– Dès septembre, les infirmières, les aides soignantes et manipulatrices participeront à une formation sur l’écoute du patient afin de favoriser leur implication dans l’espace « Cristal-line ».
– Fin 2001, les patients auront accès à Internet pour mieux se documenter sur leur pathologie ou pour participer à des forums notamment avec d’autres centres de traitement en France.
– Enfin pour aider les patients à mieux gérer les délais d’attente, une extension du réseau informatique permettra au malade de connaître en temps réel, en consultant l’ordinateur, l’heure exact de son traitement.

Ce projet, financé en grande partie par la Fédération Hospitalière de France et la Ligue Nationale et Régionale Contre le Cancer a été retenu parmi les meilleurs projets d’amélioration de la qualité vécue par le malade atteint de cancer.

Pour plus d’information : Valérie Bonnet, psychologue tel : 04 78 86 11 58

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

CHU de Clermont-Ferrand : une pré-plainte pour dire stop aux violences conjugales

L’an dernier, un dispositif de pré-plainte simplifiée a été mis en place aux urgences de Gabriel Montpied, afin de venir en aide aux victimes de violences conjugales. Un an après, les soignants impliqués continuent d’en affiner le contenu pour plus d’efficacité. A travers ce long format, Réseau CHU revient sur la genèse de cette PPS à l’hôpital et, à travers elle, sur l’ampleur d’un phénomène de société qui touche essentiellement les femmes.

Maternité écologique : « il y avait une volonté des soignants de changer les pratiques »

Le 18 décembre 2021, la maternité du CHU de Clermont-Ferrand est devenue la première maternité de type III écoresponsable de France. Depuis, plusieurs actions et protocoles dans la prise en charge de la mère et du nourrisson ont été mis en place par ses équipes. De quels sujets parle-t-on et qu’ont-ils d’écoresponsable ? La réponse avec Emilie Blanchet, sage-femme coordinatrice du projet.