Un nouveau bâtiment pour piloter la gestion du CHU

Le CHU de Rennes a anticipé les réformes du plan hôpital 2007. Depuis plusieurs années il adapte ses outils de gestion, ses organisations, son modèle de gouvernance et développe de nouveaux métiers et de nouvelles compétences : contrôle de gestion moderne, comptabilité analytique, contractualisation interne, analyse stratégique, évaluation médico-économique et pluri-disciplinaire des activités produites, etc... Point d'orgue de cette modernisation, l'inauguration le 17 octobre 2005, du nouveau bâtiment dédié au Département Finances, Contrôle de Gestion, Sytèmes d'Information et Organisation (DEFSI).

Le CHU de Rennes a anticipé les réformes du plan hôpital 2007. Depuis plusieurs années il adapte ses outils de gestion, ses organisations, son modèle de gouvernance et développe de nouveaux métiers et de nouvelles compétences : contrôle de gestion moderne, comptabilité analytique, contractualisation interne, analyse stratégique, évaluation médico-économique et pluri-disciplinaire des activités produites, etc… Point d’orgue de cette modernisation, l’inauguration le 17 octobre 2005, du nouveau bâtiment dédié au Département Finances, Contrôle de Gestion, Sytèmes d’Information et Organisation (DEFSI).

Le plan « Hôpital 2007 » a introduit de profondes réformes dans le mode de financement et le management des établissements de santé : tarification à l’activité (T2A), adoption du modèle budgétaire et financier de l’entreprise (EPRD), responsabilisation des acteurs autour contrats d’objectifs et de moyens internes, intéressement au résultat, Dossier Médical Personnel (DMP) informatique…

Ces chantiers ont de nombreux impacts sur les Systèmes d’Information et les outils de gestion administrative et financière dont la pertinence et l’efficience constituent désormais un avantage stratégique pour les établissements de santé. Le choix d’investir dans ce nouvel outil de travail et de production que constitue le nouveau bâtiment du DEFSI s’inscrit dans ce contexte et répond aux objectifs suivants :

1.D égager de l’espace nécessaire au développement des activités médicales au coeur de l’un des sites du CHU (Pontchaillou) dans le cadre du Plan Directeur des travaux ambitieux
2. Moderniser les bâtiments et infrastructures informatiques (salles machines, réseaux, systèmes de sauvegarde) pour sécuriser le stockage des données médicales et préparer les nouveaux projets de système d’information du projet d’établissement 2006-2010
3. Regrouper physiquement, après le regroupement organisationnel sous une même ligne de management, les équipes systèmes d’information, contrôle de gestion, finances et organisation dans un même lieu de travail, sur le site principal du CHU afin de renforcer l’efficience des activités en optimisant les ressources disponibles et de favoriser les synergies entre équipes multidisciplinaires à l’occasion de projets lourds et transversaux

Le nouveau bâtiment d’une surface de 1800 m2 a été acquis et restructuré pour un coût de 4 Millions d’euros auxquels se sont ajoutés 2 Millions d’euros de dépenses de mise à niveau et de sécurisation du réseau et des systèmes informatiques du CHU . Cet investissement constitue le préalable au déploiement entre 2006 et 2010 du Projet SYNAPSE de système de pilotage de la production médicale et de soins du CHU.

Les équipes du DEFSI
Finances
Contrôle de Gestion et Système d’Information Décisionnel
Etudes et Statistiques
Applications/Systèmes
Réseaux/télécom
Support Utilisateurs
Organisation

Premier pôle médico-administratif
Le Département Finances, Systèmes d’Information, Contrôle de Gestion, Systèmes d’Information et Organisation (DEFSI) fait partie du Pôle des Systèmes d’Information et de pilotage (POSIP) du CHU.

Le Pôle des Systèmes d’Information et de Pilotage a été créé en juin 2004 à partir de la fusion des équipes du Département d’Information Médicale (DIM) et du Département Finances et Systèmes d’Information (DEFSI) lui-même constitué de la fusion de la Direction des Finances et du Contrôle de Gestion (DFCG), de la Direction du Système d’Information, des Télécommunication et de l’Organisation (DITO) et des Bureaux des Entrées (BE). Cette nouvelle entité constitue un Centre de Responsabilité (CR).

Le POSIP est un pôle médico administratif , le premier au CHU de rennes, co-dirigé par le Pr Pierre Le Beux et Ronan Dubois en lien étroit avec les 2 directeurs adjoints du DEFSI.

Les missions principales du POSIP
– La gestion de l’information médicale au service des professionnels et pour les patients
– La conception et la mise à disposition des dirigeants de l’établissement ainsi que des responsables opérationnels et fonctionnels ou de leurs équipes :
de l’information médico-économique et de gestion,
des systèmes d’information supports de la production et de l’analyse,
et des outils de pilotage des activités et de la performance ;
– La garantie du bon usage et de l’accès aux informations produites dans le respect des règles déontologiques

Le Pôle assure aussi des missions de prestation de services directes et immédiates au bénéfice d’usagers de l’établissement ou de clients internes et externes dans des domaines qui sont étroitement liés aux métiers principaux du Pôle :
– Gestion des dossiers médicaux
– Gestion des Bureaux des Entrées
– Assistance aux utilisateurs d’informatique et d’applications de gestion (Centre d’Appel)
– Gestion du Standard téléphonique

Ces prestations ont vocation à se traduire par la mise en place de Contrats de Prestation de Service internes entre les équipes du Pôle et leurs clients.

Commentaires

Il n’y a pas encore de commentaire pour cet article.

Sur le même sujet

Au chevet des brûlés

Il y a quinze jours, nous mettions en ligne notre reportage vidéo tourné au centre de traitement des brûlés du CHU de Nantes, l’un des huit en France à prendre en charge les adultes comme les enfants. Dans ce service, une dizaine de métiers et d’expertises se mêlent au quotidien. Nous associons aujourd’hui les mots à l’image pour mieux rendre compte de ce qu’implique le soin de la brûlure, une pathologie répandue (400 000 personnes touchées tous les ans), complexe dans sa prise en charge, violente pour les corps et les esprits. Reportage.

Arrêt cardiaque : être préparé pour sauver demain

Dans les locaux du SAMU 44 (CHU de Nantes), le Centre d’Enseignement aux Soins d’Urgences (CESU) forme les professionnels de santé aux gestes et soins d’urgence. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une matinée intense de formation à destination d’étudiants en troisième année de médecine, centrée sur l’arrêt cardiaque. Reportage.

Renaissance des urgences de Jeanne de Flandre

Le CHU de Lille inaugure ce mois-ci ses nouvelles urgences gynécologiques et obstétricales, situées au sein de l’Hôpital Mère-Enfant Jeanne de Flandre. Au-delà de la rénovation du service, c’est l’ensemble de la prise en charge des patientes qui a été rebâtie. Un atout de plus à destination de la femme, du nouveau-né ou de l’enfant.